Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Candas investit dans seize caméras de vidéo-surveillance pour aider la gendarmerie et se prémunir des vols

-
Par , France Bleu Picardie

À Candas, un village de 1.000 habitants au nord d'Amiens, le maire a fait installer 16 caméras de vidéo-surveillance. C'est un peu un mouvement commun dans la Somme, 140 communes en ont fait la demande au département. Ces dispositifs de surveillance sont surtout un moyen d'aider la gendarmerie.

La commune de Candas, au nord d'Amiens installe seize caméras de vidéosurveillance pour sécuriser les commerces et la mairie et offrir une aide à la gendarmerie.
La commune de Candas, au nord d'Amiens installe seize caméras de vidéosurveillance pour sécuriser les commerces et la mairie et offrir une aide à la gendarmerie. © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

Dans la Somme, les communes sont de plus en plus nombreuses à installer des caméras de vidéo-surveillance. Pour les aider, le département investit un million d'euros. Pour l'instant 140 communes en ont fait la demande, sur les 772 que compte la Somme. Chacune a droit à un coup de pouce de 50.000€ maximum en plus des aides de la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux (DTER) et de la Fédération d'énergie de la Somme. 

À la mairie, nous avons déjà été cambriolé plusieurs fois. C'est surtout pour aider la gendarmerie en cas de pépins que j'ai installé ces caméras

Alors le maire de Candas, Dominique Hersin, a sauté sur l'occasion d'offrir une protection à sa ville, deux ans après avoir demandé un diagnostique de sécurité par la gendarmerie d'Amiens : "Il n'y a pas de délinquance exagérée ici. On compte deux vols par an. À la mairie, nous avons déjà été cambriolé plusieurs fois. C'est surtout pour aider la gendarmerie en cas de pépins que j'ai installé ces caméras, il n'est pas question que j'aille voir le terminal tous les jours et que je regarde ce qui se passe dans Candas."

Des caméras pour surveiller les points "stratégiques" 

Le maire a installé seize caméras de vidéo surveillance dans des endroits "stratégiques", aux entrées du village pour lire les plaques d'immatriculation des voitures qui y entrent. Au croisement des deux départementales également, D41 et D39, pour contrôler les passages. Rien n'échappera aux caméras : la mairie, les ateliers municipaux, les commerces de Candas comme le garage, la supérette, l'école, la salle polyvalente, le moulin, l'entrée du cimetière et les vestiaires du club de foot. 

Les commerçants sont rassurés comme Perrine, boulangère Aux Délices de Candas : "notre commerce c'est un peu notre bébé, s'il peut être surveillé, ça nous fait une tranquillité en plus." Patrick, installé récemment dans le village se sent plutôt surveillé : "on perd notre liberté selon moi. On est déjà un peu compressé ces temps-ci, ce n'était pas une obligation". 

Le dispositif est coûteux, 65.000€ pour 16 caméras mais avec les dotations de l'Etat, du Département et et de la Fédération de l'énergie de la somme, la commune dépense 13.000€, un budget raisonnable selon le maire, pour mieux protéger les habitants de Candas, y compris la mairie, cambriolée plusieurs fois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess