Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Canicule à Dijon : la Croix-Rouge renforce ses maraudes pour aider celles et ceux qui vivent à la rue

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pour faire face aux températures de cette semaine, la Croix-Rouge renforce ses maraudes dans les rues de Dijon. Elle sera présente tous les soirs de la semaine pour distribuer des bouteilles d'eau. Parce que la vie dans la rue n'est pas plus simple quand il fait chaud.

Le camion de la Croix Rouge va distribuer des bouteilles d'eau tous les soirs de la semaine
Le camion de la Croix Rouge va distribuer des bouteilles d'eau tous les soirs de la semaine © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Dijon, France

"On galère, l'eau est chaude dans les fontaines, les pataugeoires sont fermées à cause des restrictions d'eau, c'est la merde en fait", se désole Hervé, qui vit dans la rue. Il est venu sur la place Grangier à Dijon pour boire un café et récupérer de quoi manger auprès des bénévoles de la Croix Rouge. Pour faire face à la canicule, l'association a décidé, en plus de ses deux maraudes par semaine, de venir tous les soirs dans les rues de Dijon pour distribuer des bouteilles d'eau. 

Ils sont une quarantaine à vivre dans les rues de la ville en ce moment et à venir à la rencontre du camion de la Croix-Rouge. Si leurs problématiques ne sont pas les mêmes qu'en plein hiver, leur vie n'est pas plus simple pour autant. "Les personnes qui vivent à la rue marchent beaucoup en plein soleil, et s'épuisent à cause de la chaleur", détaille Jean-Michel, référent Samu social pour la Croix-Rouge à Dijon. 

"En plus en été, il y a moins de places d'hébergements, il y a donc plus de personnes qui ne peuvent pas prendre de douche en fin de journée, ou laver leur linge. On est là aussi pour leur donner des conseils et les diriger vers les centres de jour qui leur permettront au moins de faire leur toilette." 

"On récupère le code d'accès aux poubelles pour avoir des sandwiches"

Mais ce que viennent chercher les sans-abris auprès de la Croix-Rouge, ce ne sont pas seulement des bouteilles d'eau. "On vient chercher _du réconfort aussi_, affirme Benoît qui vit dans la rue depuis plusieurs mois, et puis un café, un sandwich, ou une soupe. Parce que même si c'est pas frais, au moins ça nourrit." Trouver de quoi manger ce n'est pas plus simple en été qu'en hiver. 

C'est d'ailleurs le sujet qui fait monter les larmes aux yeux de Benoît : "rien que d'en parler j'en chiale. Mais moi je dors derrière une boulangerie qui donne des sandwiches le mercredi et le samedi. Je suis allé les voir, j'ai dit "on n'est pas mercredi, on n'est pas samedi, mais j'ai faim. On m'a répondu "nan on met ça à la poubelle", et ça, ça me tue. On est obligés de récupérer le code d'accès aux poubelles, les sandwiches ils sont tout propres, ça craint." 

"Quand on trouve un coin d'ombre, on se fait rapidement expulser par la police à cause de l'alcool"

Autre problème : trouver un peu d'ombre et de fraîcheur pour se reposer. Alors bien sûr, il y a les parcs et les jardins publics. "Le problème comme vous le savez, c'est que quand on est à la rue, on boit de l'alcool reconnaît Benoît, alors dans les parcs on n'est pas les bienvenus. Quand on trouve un coin d'ombre on se fait vite déloger par la police." 

Benoît aimerait que les passants prennent un peu de temps pour offrir une bouteille d'eau à ceux qui sont dans la rue, "ou même juste demander comment ça va, _parler un peu avec nous_, on n'est pas des animaux. Trois minutes, c'est tout, mais je vous assure ça change la vie. La misère ça peut vous tomber sur le coin de la figure à tout moment. Pensez-y."