Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Canicule dans l'Yonne : quel impact sur les commerces ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Les fortes chaleurs dans l'Yonne n'ont pas été sans conséquences sur les commerces, désertés par les clients fuyant le soleil. À Auxerre, le chiffre d'affaire relevé par les commerçants a chuté de 30% à 60% pour certains sur les jours les plus chauds de la canicule.

Pendant la canicule, les terrasses des commerces on été désertées par les clients.
Pendant la canicule, les terrasses des commerces on été désertées par les clients. © Radio France - Flore Catala

Auxerre, France

Après les températures records des journées de mercredi et jeudi dans l'Yonne, c'est l'heure des comptes pour les commerçants, qui ont souffert de la canicule. Avec les fortes chaleurs, la clientèle s'est faite beaucoup plus rare, préférant rester au frais à domicile ou proche de points d'eau plutôt que de subir la chaleur dans les rues. À Auxerre, les restaurants, les bars et les magasins ont été désertés.

Coup dur pour la restauration

En période de canicule, difficile de rester dehors, sous des températures allant jusqu'à 42° pour Auxerre. Dans ces conditions, les terrasses des bars, des cafés et des restaurants, d'habitude bondées à partir de la mi-journée, sont restées totalement vides. La fréquentation globale des établissements a donc fortement chuté, les clients préférant rester chez eux plutôt que de s'aventurer jusqu'aux commerces.

Pour les quelques téméraires qui ont bravé la chaleur, les commandes se limitaient à des boissons fraîches, très rarement des plats. Dans plusieurs restaurants, le nombre habituel de couverts a chuté, ce qui a représenté un manque à gagner non négligeable pour les commerçants. La plupart ont enregistré une baisse de 30% à 40% de leur chiffre d'affaire, là où les plus exposés au soleil ont constaté jusqu'à 50% à 60% de chiffre d'affaire en moins.

Ceux qui avaient prévu cette baisse de la fréquentation ont parfois même préféré rester fermés pendant les jours de canicule, pour éviter une activité à perte. D'autres se sont reportés sur leur clients du matin ou du soir, plus nombreux. Certains restaurateurs ont ainsi travaillé en horaires décalés, comme l'explique Dimitri, patron de l'Espacio Piscina, un restaurant sur les bords de l'Yonne, au niveau du Parc de l'Arbre Sec, à Auxerre : "On a une forte augmentation le soir à partir de 21h30-22h. Ça fait un décalage de l'activité, puisque les gens vont venir le soir tard pour chercher de la fraîcheur, et qu'on va les laisser discuter et profiter de la fraîcheur jusqu'à tard".

Boutiques désertées

La canicule a également eu un impact sur les boutiques et magasins. À Auxerre, les vendeurs de la rue du Temple ont enregistré une activité en berne, conséquence de rues totalement vides aux abords de leurs enseignes.

Certains magasins ont compté moitié moins de clients par rapport aux fréquences habituelles. D'autres on noté une désertion totale, avec parfois un ou deux clients de passage en une après-midi. Un rythme décevant sachant que les commerçants comptent encore sur les derniers jours des soldes pour faire augmenter leur chiffre d'affaire. Mais c'était sans compter la canicule, qui aura finalement contribué, en l'espace de quelques jours, à nettement freiner l'activité.

Choix de la station

France Bleu