Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Canicule : recrudescence des réparations de climatisations dans les centres automobiles toulousains

mardi 31 juillet 2018 à 19:33 Par Maïwenn Bordron, France Bleu Occitanie

Les centres automobiles observent actuellement une augmentation du nombre de clients qui viennent faire réparer leur climatisation, à cause des fortes chaleurs. Impensable de rouler avec les fenêtres ouvertes alors qu'il va faire jusqu'à 40 degrés ce week-end dans la région toulousaine.

David (gauche) vient faire réparer la climatisation de sa voiture au centre automobile Midas à Toulouse.
David (gauche) vient faire réparer la climatisation de sa voiture au centre automobile Midas à Toulouse. © Radio France

Les demandes de réparation de climatisations ne cessent d'augmenter dans les centres automobiles de la région toulousaine. En cause, les températures très élevées de ces dernières semaines. Les départements de l'ex Midi-Pyrénées, à l'exception de l'Ariège, doivent être placés en vigilance orange canicule à partir de ce jeudi.

Deux fois plus de clients

"Depuis les grosses chaleurs, nous sommes à dix véhicules par jour sur lesquels nous pouvons intervenir alors que nous sommes d'habitude sur une moyenne de cinq voire sept", détaille Julien Rodriguez, le responsable du centre automobile Midas Toulouse Etats-Unis. David, un Toulousain de 48 ans, fait partie de ces clients qui affluent en nombre dans ce centre automobile. Il n'a pas fait réviser la climatisation de sa voiture depuis cinq ans et elle vient de tomber en panne. "Elle fonctionnait moins bien mais je n'ai pas eu l'occasion d'essayer de la mettre. Là, je viens de passer une douzaine de jours dans le Lot et je roulais avec les fenêtres un peu entrouvertes", confie l'automobiliste toulousain. Mais avec les températures caniculaires, cela ne suffit plus et il a fini par se décider à faire réparer sa climatisation.

La réparation d'une climatisation est une opération assez simple qui dure une heure. Grâce à une machine, Julien Rodriguez contrôle le niveau de gaz R134a, un gaz réfrigérant utilisé dans les climatiseurs automobiles. "Il y a une déperdition de 30 à 40 grammes par an. Ce n'est pas beaucoup mais sur cinq ans, c'est suffisant pour qu'une climatisation ne fonctionne plus si elle n'est pas entretenue", explique le responsable du centre automobile. C'est ce qui est arrivé à la voiture de David : "là, je viens de récupérer 290 grammes de gaz alors que ce véhicule en a besoin de 750 pour que la climatisation fonctionne. C'est donc qu'il y a un manque d'entretien", précise Julien Rodriguez.

Une révision tous les deux ans

"Il vaut mieux faire tourner la climatisation même en hiver, parce que les impuretés stagnent, l'huile ne circule plus dans le système. Quand on arrive en été, on la met et vu qu'elle n'a pas marché pendant huit mois, elle ne fonctionne plus. Il faut donc le faire assez fréquemment pour éviter d'avoir des problèmes sur la clim car après, cela peut coûter très cher", met en garde le garagiste. Une réparation de climatisation coûte entre 50 et 1000 euros, selon Julien Rodriguez.

Selon l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, 95% des voitures actuellement en circulation au niveau national sont climatisées, soit 31 millions de véhicules.