Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Capbreton : les marins pêcheurs ont du mal à vendre leurs poissons sur le port depuis le début du confinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne

Le président du comité régional des pêches en appelle aux consommateurs landais pour aider les marins pêcheurs de Capbreton à passer cette mauvaise période du confinement. Ils continuent à vendre leurs poissons tous les jours sur le port mais les clients sont bien moins nombreux depuis une semaine.

À Capbreton, 19 bateaux sont autorisés à vendre leurs poissons sur le port
À Capbreton, 19 bateaux sont autorisés à vendre leurs poissons sur le port - © Comité régional des pêches

Les 70 marins pêcheurs de Capbreton souffrent du confinement. Depuis une semaine, tous les jours, ils continuent à vendre leurs poissons. Chaque matin, 19 tables de vente sont installées de 8 heures 30 à 12 heures 30 sur le port, et même l'après-midi pour certains. Problème : les clients sont moins nombreux à cause du confinement.

Le président du comité régional des pêches évalue déjà les pertes à 30% depuis le début du confinement pour les marins pêcheurs. Patrick Lafargue explique que des gens ont peur de se déplacer parce qu'ils ont peur d'attraper le coronavirus. 

Certaines personnes qui habitent à plus d'un kilomètre du port de Capbreton ont peur d'être verbalisées si elles se rendent sur place acheter du poisson frais. Sur ce point, le président du comité régional des pêches va voir comment faire avec la préfète des Landes. Les restaurateurs, qui sont aujourd'hui fermés, ne viennent plus acheter de poisson frais au port de Capbreton complète Patrick Lafargue. 

"Une sole que l'on devrait vendre à 12€ le kilo de moyenne en criée, aujourd'hui on se retrouve de 5 à 7,50€" Patrick Lafargue, président du comité régional des pêches

Les criées du secteur écoulent aussi 50% à 60% de la marchandise des marins pêcheurs de Capbreton, surtout l'hiver, période de fortes captures. Seulement, depuis le début du confinement, les criées n'achètent pas le poisson au prix où elles devraient le payer en temps normal car ils n'ont pas de débouchés au niveau de la restauration, sur Paris, l'Espagne, l'Italie etc. explique le président du comité régional des pêches. 

Le président du comité régional des pêches, Patrick Lafargue, évalue les pertes des marins pêcheurs à 30% depuis le début du confinement

"C'est difficile pour les marins, c'est pour cela que certains vont faire le choix d'arrêter très vite car après, ils ne pourront pas couvrir leurs frais" se désole Patrick Lafargue qui en appelle à la solidarité des consommateurs landais pour aider le secteur à passer cette mauvaise période : "il est urgent que les gens reviennent au port de Capbreton parce que cela devient très dur". 

Le président du comité régional des pêches va voir rapidement avec la MACS, la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud pour essayer de mettre en place un système de livraison du poisson frais des marins pêcheurs de Capbreton.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess