Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Carburants : les prix à la pompe repartent à la hausse

mardi 26 février 2019 à 10:22 Par Kevin Boderau, France Bleu

Trois mois après le début de la crise des "gilets jaunes" dont il a été l'un des déclencheurs, le prix des carburants repart à la hausse en ce début d'année.

les prix à la pompe repartent à la hausse en février
les prix à la pompe repartent à la hausse en février © Maxppp - Frédéric CHAMBERT

France

Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, avec des hausses proches de 2 centimes le litre pour certains, selon des chiffres officiels dévoilés lundi.  Le gazole, carburant le plus vendu avec près de 80% des volumes, s'affichait à 1,45€, soit 1,89 centime de plus que la semaine précédente. Le litre d'essence sans plomb 95 (SP95) a augmenté lui de 1,74 centime à 1,46€ selon les données hebdomadaires publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Même s'ils repartent à la hausse, ces prix sont beaucoup moins élevés que ceux observés durant la semaine du 12 octobre, qui étaient les plus hauts de l'année 2018 (différences de -6,6% pour le gazole, - 8,5% pour le Sans Plomb 95 - E5 et 8,4% pour le Sans Plomb 95 - E10)

Des prix revenus au niveau du début de la crise des "gilets jaunes"

Pendant trois mois, les prix des carburants ont connu une relative stabilité et même une baisse dû notamment au recul du gouvernement sur la hausse prévue de la taxe carbone. Une mesure pour tenter d'apaiser la colère des milliers de Français mobilisés samedis après samedis. la courbe des prix suit d'ailleurs celle de la crise. Au 17 novembre, date de l'acte 1 des "gilets jaunes" les prix du gazole et du sans plomb 95 (SP95) s'affichaient respectivement à 1,45€ et 1,46€. Ils sont descendus jusqu'à 1,37e et 1,40€ au début du mois de janvier.

Une hausse dûe à une baisse de la production

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes.  Le brut est orienté à la hausse depuis le début de l'année, soutenu notamment par la réduction de l'offre de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

  - Aucun(e)