Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Carburants : les agriculteurs lèvent le blocage à la Mède, 13 raffineries toujours à l'arrêt

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

13 des 14 raffineries et dépôts bloqués ce lundi matin par des agriculteurs opposés aux importations d’huile de palme et de produits ne respectant pas les normes imposées en France sont toujours à l'arrêt cet après-midi. Le gouvernement dénonce des "blocages illégaux".

Devant la bioraffinerie Total de La Mède, sur la commune de Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), le 11 juin 2018.
Devant la bioraffinerie Total de La Mède, sur la commune de Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), le 11 juin 2018. © AFP - Denis THAUST / CrowdSpark

Les agriculteurs ont décidé lundi à midi de lever le blocage de la bioraffinerie Total de La Mède, symbole de leur lutte contre l'importation de produits agricoles dont l'huile de palme, utilisée à partir de cet été sur le site, a annoncé le président de la FRSEA des Bouches-du-Rhône. 

"Nous n'avons pas obtenu ce que nous voulions, on ne se sent pas aidé, mais les agriculteurs sont fatigués et sont obligés de retourner travailler", a déclaré à l'AFP Jean-Paul Comte. Jusqu'à une cinquantaine d'agriculteurs barraient l'entrée du site obligeant les camions de l'usine à faire demi-tour depuis dimanche soir.
 

"L'agriculture française, c'est 14% des emplois français"

La FNSEA, principal syndicat agricole, a lancé ce lundi une vaste opération de blocage de raffineries et dépôts de carburants dans tout le pays pour protester contre l'importation de produits agricoles ne respectant pas les normes imposées en France et en Europe. Des dépôts sont bloqués en Normandie, en Auvergne, en Alsace, en Île-de-France et en Isère notamment. Le mouvement doit durer au moins jusqu'au 13 juin.

"C'est un coup de semonce que nous voulons donner aujourd'hui" a commenté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, devant la raffinerie de Donges en Loire-Atlantique.

"L'agriculture française, c'est 14% des emplois français. C'est un secteur qui compte. Aujourd'hui 3.000 agriculteurs sont dans la rue. Est-ce qu'ils vont être écoutés ou pas? Nous ne mourrons pas en silence", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement "ne reviendra pas" sur ce qui a été décidé

Sur France Bleu ce lundi la présidente de la FNSEA a dénoncé "l'incohérence du gouvernement." "Il impose en France des normes extrêmement strictes, que nous comprenons puisqu'elles sont attendues par nos clients, les consommateurs. Par contre, c'est une tromperie que de laisser entrer des produits qui viennent d'ailleurs et qui ne respectent pas les mêmes règles (...) 80% de la viande qui se retrouve dans les cantines pour nourrir nos enfants, nos prisonniers, nos malades provient de pays étrangers qui ne respectent pas les même règles."
 

Le gouvernement "ne reviendra pas" sur l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme, a déclaré lundi le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert. "Ces blocages sont illégaux" a-t-il ajouté estimant que "ce n'est pas en bloquant" des raffineries "qu'on trouvera des solutions".

Il s'est néanmoins engagé à recevoir mardi les représentants de la FNSEA et ceux des JA. Concernant la bioraffinerie de La Mède qui va importer de l'huile de palme, Stéphane Travert a précisé ce lundi soir sur franceinfo qu'il souhaitait que Total trouve "les voies et les moyens, avec la filière, de se mettre d'accord sur des approvisionnements d'huile de colza française".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu