Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Carling : blocage levé à la centrale Emile Huchet, mais la production à l'arrêt

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La centrale thermique Emile Huchet à Carling est à l'arrêt depuis le 29 mai. Les 135 salariés, inquiets quant à l'avenir ont bloqué temporairement les lieux. Le président de la République, Emmanuel Macron avait promis la fin des centrales à charbon, en France avant la fin de son quinquennat.

135 salariés travaillent à la centrale Emile Huchet, à Carling.
135 salariés travaillent à la centrale Emile Huchet, à Carling. © Maxppp - SANCHIS Thierry/PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Carling, France

Ils ont peur pour leur avenir et craignent de perdre leur emploi. Les 135 salariés de la centrale thermique Emile Huchet, à Carling près de Saint-Avold, étaient en grève, ce 29 mai. Pendant près de 10 heures, ils ont bloqué les accès au site. 

Ce n'est que dans l'après-midi qu'ils ont autorisé à nouveau l'accès aux infrastructures. Mais la production, elle, demeure à l'arrêt.

Les syndicats réclament des moyens pour diversifier l’activé du site

Une action coup de poing pour alerter l'opinion public sur le sort des employés. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé à plusieurs reprises vouloir fermer les cinq dernières centrales à charbon encore en activité encore en France avant la fin de son quinquennat (en 2022). 

"Les seules perspectives que nous avons actuellement c'est que, pour la direction, le plan social soit financé par l'Etat", dénonce Jean-Pierre Damm, délégué syndical à Force Ouvrière. "Et c'est totalement inacceptable."

Les syndicats demandent à ce que des études soient réalisées sur le site pour qu'il puisse se diversifier. "Si demain, on nous demande d'arrêter de produire de l'électricité avec du charbon, nous, nous sommes d'accord. A la condition qu'il y ait un investissement pour l'étude d'un nouveau projet industriel", explique Jean-Pierre Damm.

Les syndicats annoncent d'ores et déjà de prochaines actions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu