Économie – Social

CARTE | Vos impôts locaux en Sarthe : stables ou en hausse ?

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine mercredi 15 avril 2015 à 17:59

Les impôts locaux vont augmenter en 2015
Les impôts locaux vont augmenter en 2015 © MaxPPP

Conséquence de la crise et de la baisse des dotations de l’Etat, les collectivités doivent se serrer la ceinture. Toutes rognent sur leur budget de fonctionnement. Certaines augmentent les impôts.

Parmi les huit communes les plus peuplées de la Sarthe, c’est Changé qui pratique la hausse la plus importante. Dans cette commune de 6.500 habitants, les impôts augmentent de 6% , pour faire face aux emprunts toxiques contractés avant 2009. Au Mans , les impôts sont en hausse de 1%, tout comme à Allonnes  (mais la commune fait le choix d’augmenter de 1% ses subventions aux associations).

Naviguez sur la carte pour voir si vos impôts locaux augmentent et de combien.  ROUGE : ville où ça augmente / GRIS : ville où c'est stable :

[Voir en plein écran](https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/les-impots-locaux-en-sarthe-augmentent-ils_36465)   À **LA FLECHE** , les impôts n'augmentent pas. Les taux restent les mêmes, pour la sixième année consécutive. Pour faire face à la baisse des dotations de l'Etat d'environ 300.000 euros, la collectivité a décidé de faire une série d'économies sur ses frais de fonctionnement. Ainsi, depuis le 1er janvier 2015, **des services sont mutualisés entre la Ville et la communauté de communes** , notamment pour la gestion des finances et des ressources humaines. Mais ces économies demandées à tous les services ne sont pas à elles seules suffisantes. La Ville de la Flèche**** freine également ses investissements. Ainsi,** le projet de cinéma en centre-ville est ajourné** . Le renouvellement de la salle de sports du "Petit Versailles" (qui avait été touchée par un incendie) reste le seul dossier d'envergure des années 2015 et 2016 (une partie du financement étant pris en charge par les assurances). La municipalité de La Flèche souligne qu'elle **ne rogne par sur les subventions allouées aux associations** ni sur les sommes versées à la culture. Le festival Les Affranchis (arts de la rue), par exemple, n'est pas contraint de réduire la voilure cet été. > [A Changé, les finances locales plombées par les emprunts toxiques contractés avant 2009](http://www.francebleu.fr/infos/emprunts-toxiques-facture-encore-plus-salee-que-prevu-pour-les-communes-sarthoises-2091259). À **SABLE-SUR-SARTHE**  non plus, les taux d’imposition n’augmentent pas. D’après le maire, Marc Joulaud, la collectivité va perdre trois millions d’euros de dotations d’ici 2017. Pour y faire face, tous les services de la Ville sont priés de réaliser **des économies dans leurs dépenses de fonctionnement** . Des objectifs chiffrés sont fixés : 5% en 2015, 5% en 2016 et 5% en 2017. D’ici sept ans, une cinquantaine d’employés de la Ville vont partir à la retraite. À l’occasion de chacun de ces départs, une évaluation sera faite pour décider s’il faut ou non renouveler le poste. Contrairement à ce qui a été décidé à La Flèche, **les subventions aux associations sont en baisse de 5%** à Sablé. Celles qui œuvrent dans le domaine social sont épargnées mais pas celles du secteur culturel. Ainsi, l’Entracte (théâtre notamment) est touché par cette diminution, tout comme l’Office de Tourisme. Les économies visent aussi les écoles. **À la prochaine rentrée scolaire, Sablé ne comptera plus six tablissements mais cinq** . Décision justifiée également pas la baisse des effectifs. La Ville de Sablé ne renonce pas à ses investissements mais décide de les étaler sur une période plus longue. Ainsi, la rénovation du centre ancien ne devrait pas se faire sur cinq ans comme imaginé au départ mais sur sept ou huit ans.

Quelles économies? Illustration à Sablé avec le maire, Marc Joulaud

**À** ** MAMERS** , les impôts locaux qui ont baissé de 2% l’an dernier, n’augmentent pas cette année. Comme dans d’autres communes,** l’effort porte sur les frais de fonctionnement** . Dans le service des espaces verts, par exemple, le travail est désormais annualisé (moins d’heures pendant l’hiver, davantage pendant l’été).  À **COULAINES** , les impôts sont stables. La commune va continuer à réorganiser ses services publics municipaux pour réaliser des économies de fonctionnement supplémentaires avec par exemple, la **mise en place d’un guichet uniqu** e pour l’accueil des usagers en mairie.  À **LA FERTE-BERNARD** , là non plus, les impôts n’augmentent pas. C’était la contrepartie promise par le maire, après la **suppression du festival ARTEC** .