Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Casino : la cible des agriculteurs dans la Loire

vendredi 7 août 2015 à 18:41 Par Sandrine Morin et Marie Rouarch, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les prix ne sont pas encore à la hauteur pour les agriculteurs de la Loire. Et selon eux, l’enseigne stéphanoise est une de celle qui joue le moins le jeu des produits français.

L'enseigne du groupe Casino a été recouverte de produits étrangers vendus dans le supermarché Géant de Monthieu
L'enseigne du groupe Casino a été recouverte de produits étrangers vendus dans le supermarché Géant de Monthieu © Radio France - Marie Rouarch

Malgré de nombreuses actions, tables rondes et engagements, les organisations syndicales - et la première dans la Loire la FDSEA - estiment que les résultats concrets sur les prix ne sont pas suffisants.

Dans ce combat : le groupe Casino est désigné comme « une machine à perdre » par les agriculteurs. Et ce qui a attisé la colère des consommateurs c'est un prospectus arrivé lundi dans les boîtes aux lettres des consommateurs ligériens. En promo : du lait allemand bradé, de la côte de bœuf origine UE, des côtes de porc sans indication d'origine.

D'où les tracteurs qui ont débarqué devant le siège de Casino à partir de 7h ce vendredi. Pour Gérard Gallot, président de la FDSEA, 

« Ce qui a mis le feu au poudre, ce sont des contrôles dans les filiales de Casino où on a trouvé beaucoup de produits d’origine étrangère. »

Les Casinos visés par les agriculteurs

Les Casinos visés par les agriculteurs  MaxpppL'action se déroule en fait en trois temps : l'opération a commencé dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 3h du matin. Les éleveurs et producteurs de lait ont déversé pneus et fumier devant deux sites Easydis , filiale logistique de Casino, à Andrézieux-Bouthéon et à Saint-Bonnet-les-Oules.

Vers 7h, ils ont mis en place un blocus du siège stéphanois de Casino . Un tracteur devant chacun des onze accès du bâtiment, le tout surveillé par une poignée de manifestants. Impossible pour les salariés de prendre leur poste. Des salariés plutôt solidaires de l'action des agriculteurs.

Le siège social de Casino à Saint-Étienne bloqué par les agriculteurs ligériens - Radio France
Le siège social de Casino à Saint-Étienne bloqué par les agriculteurs ligériens © Radio France - Marie Rouarch

Et puis, dans la matinée, une quinzaine d'agriculteurs s'est rendue au Géant Casino de Monthieu pour se servir dans les rayons en produits étrangers : tomates espagnoles, poires sud-africaines et lait belge. Produits ensuite déversés devant les locaux de Casino à Saint-Étienne et abandonnés en plein soleil.

Des tomates espagnoles, du lait belge, des poires sud-africaines exposées devant le siège de Casino - Radio France
Des tomates espagnoles, du lait belge, des poires sud-africaines exposées devant le siège de Casino © Radio France - Marie Rouarch

Finalement, le groupe Casino a cédé : quatre dirigeants ont reçu une délégation de sept représentants des agriculteurs, pendant près d'une heure et demi.Mais qu'en est-il ressorti ? Pour Gérard Gallot, président de la FDSEA de la Loire :

"Des échanges, mais rien de concret"

La réaction de Gérard Gallot à l'issue de la rencontre avec les dirigeants de Casino

En attendant l'application des accords de prix du mois de juin, la mobilisation continue

Les agriculteurs promettent une action par semaine jusqu'à la grande mobilisation nationale prévue le 7 septembre. La semaine dernière la restauration collective, Casino ce vendredi, et pourquoi pas les entreprises laitières qui n'ont toujours pas accepté la hausse du prix du lait prévue courant août la semaine prochaine ? Évidemment, FDSEA et JA ne s'engagent pas sur ce terrain. Mais ils promettent des actions plus dures que celles de ces derniers jours si rien ne change. Avec un souhait tout de même : se sortir de cette crise, et s'en sortir par le haut, c'est-à-dire en ayant obtenu les hausses de prix de leurs produits.

La mobilisation continue, le mot d'ordre de Gérard Gallot

Le groupe Casino n'a pas souhaité communiquer à l'issue de cette journée de mobilisation.