Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Casino : le groupe cède 33 magasins à la concurrence

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Le groupe Casino se sépare de 33 magasins, dispersés un peu partout en France. Ils sont vendus à la concurrence, E.Leclerc et Lidl. Une vente qui permet à Casino d'empocher 43 millions d'euros et d'assainir un peu plus ses finances.

Le siège du groupe  Casino à Saint-Étienne
Le siège du groupe Casino à Saint-Étienne © Radio France - Yves Renaud

La vente a été présenté aux salariés lors d'un comité d'entreprise extraordinaire vendredi 15 février. Au total, 33 magasins du groupe Casino vont être cédés à la concurrence : l'hypermarché de Roubaix passe sous la coupe E.Leclerc, tandis que les autres supermarchés vont devenir Lidl. Dans la Loire, c'est le magasin de Montbrison qui est concerné. Cette vente permet à Casino de récolter 43 millions d'euros.

Une énorme dette pèse le groupe Casino, qui tente d'assainir ces finances. Par cette vente, le groupe laisse les magasins qui ne fonctionnent pas assez bien et qui coûtent cher. La direction a assuré que cette cession n'avait pas d'impact social : l'ensemble du personnel est repris par les acquéreurs. Un peu plus de 1000 emplois sont concernés.

Toutefois, les syndicats restent prudents. Si la politique du groupe E.Leclerc n'effraie pas, celle de Lidl fait douter les représentants syndicaux, comme Fabien, représentant syndical CGT au groupe Casino : "On nous garantis les 15 mois pour les salariés, c'est la loi... Mais quid du 16e mois ? Chez Lidl, ce n'est pas non plus un exemple humain sur le management. C'est du discount, c'est du personnel minimum, c'est de la vente à la palette...". 

Si les syndicats entendent bien la volonté du groupe Casino de réduire sa dette, ils craignent tout de même l'impact de cette vente sur le reste des services. C'est tout en engrenage qui se déclenche : avec la sortie de ces 33 magasins de l'effectif de Casino, c'est un volume d'achat considérable en moins. Il y a aura donc besoin de moins de marchandises, et par ricochets cela peut impacter les services logistiques et administratif. "Tout ce qui est service support amont, quand on a moins de chiffre d'affaire, ça touche tout cette partie-là", explique Didier Marion du syndicat CFE-CGC. 

Les promesses de vente sont engagées et pour que la cession soit effective, il ne manque plus que l'accord de l'Autorité de la concurrence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess