Économie – Social

Castmetal : les salariés attendent la reprise

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 26 février 2015 à 17:57

Castmétal tourne au ralenti à Feurs depuis un mois
Castmétal tourne au ralenti à Feurs depuis un mois © Radio France - Mathilde Montagnon

L'activité de l'entreprise Castmetal, à Feurs (Loire), pourrait redémarrer à la mi-mars. Depuis l'accident du 21 janvier dernier, l'entreprise de métallurgie tourne au ralenti. La très grande majorité des 280 salariés est au chômage partiel total.

La direction de Castmetal espère un redémarrage du site à la mi-mars. C'est ce qui a été annoncé cette semaine en comité d'entreprise. Depuis l'accident du 21 janvier dernier, l'entreprise de métallurgie tourne au ralenti. Un four industriel avait explosé, 8 salariés avaient été blessés. Et depuis un mois, la très grande majorité des 280 salariés est au chômage partiel total. Un repos forcé qui entraîne des pertes de salaires. Alors les employés ont hâte de retourner au travail, même s'ils s'inquiètent des conditions de sécurité au sein de l'entreprise selon le délégué CGT Ludwig Béraud.

Castmetal reprise ? BOB

Avant de pouvoir redémarrer, des travaux doivent être menés dans l'entreprise. Les plaques de la toiture qui avaient été endommagées par l'explosion ont déja été retirées. Mais elles contenaient de l'amiante, alors il faut encore effectuer des mesures pour vérifier qu'il n'y a pas de poussière dans le bâtiment. Et puis surtout, il faut remettre en service le four numéro 3 pour permettre aux salariés de reprendre leurs activités, de couler des pièces d'acier. En ce qui concerne le four numéro 4, celui qui a explosé, les travaux sont plus importants, mais c'est moins urgent. En effet, la charge de travail de Castmetal lui permettrait de fonctionner avec un seul four actuellement.

La CGT promet qu'elle va être attentive à la nature et à l'évolution de ces travaux. Pour que les conditions de sécurité des salariés soient totales au moment de la reprise. Pour le moment une petite centaine de personnes travaille sur le site, dans les bureaux mais également dans des ateliers de soudure ou d'usinage. Elles assurent la finition des pièces forgées dans d'autres sites. Mais les deux tiers des 280 employés de Castmetal sont toujours actuellement au repos forcé.

Nous avons sollicité la direction de Castmetal mais elle a refusé de répondre à nos questions.