Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le groupe Kingfisher va fermer neuf magasins Castorama et deux Brico Dépôt en France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Nouveau marqueur des difficultés de l'enseigne française, le groupe britannique de bricolage Kingfisher va fermer neuf magasins Castorama et deux Brico Dépôt d'ici novembre 2020. Il se sépare aussi de sa directrice générale, la française Véronique Laury.

Castorama est basé en France, dans le Nord, mais compte aussi des enseignes en Pologne et en Russie
Castorama est basé en France, dans le Nord, mais compte aussi des enseignes en Pologne et en Russie © Maxppp - Sébastien Jarry

En France, 9 magasins Castorama et deux Brico Dépôt vont fermer d'ici deux ans. Kingfisher ne les juge pas assez rentables, sans pour le moment indiquer quels établissements sont concernés. Au total, cela représente 789 salariés. Ils se verront proposer un poste similaire au sein de ces deux enseignes assure-t-il dans un communiqué.

Le groupe de bricolage britannique annonce également ce mercredi le départ de sa directrice générale, Véronique Laury. La Française restera néanmoins en poste jusqu'à la désignation d'un remplaçant.

Les difficultés que rencontre Kingfisher ne sont pas nouvelles. En un an, son bénéfice net a fondu de plus de moitié et 19 magasins Screwfix vont aussi baisser le rideau en Allemagne.

Les mauvais résultats de l'enseigne française 

Malgré des ventes en légère hausse pour Brico Dépôt, le groupe est plombé par les mauvais résultats de Castorama en France. En cause : moins de clients dans les magasins, des prix plus élevés que la concurrence ou encore les perturbations liées au mouvement des gilets jaunes. 

L'enseigne basée dans le Nord est désormais une priorité pour ses dirigeants. Ils misent sur une baisse des prix et une réduction des coûts. Pour cela, le groupe passe par des suppressions de postes et une meilleure organisation de l'enseigne sur le plan logistique.

Les britanniques veulent relancer leurs activités avec un plan de transformation baptisé "One Kingfisher". Cette stratégie vise à unifier les produits vendus dans les différentes enseignes du groupe et à créer une plateforme informatique commune. Cette méthode devrait notamment permettre certaines économies.

© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu