Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On souhaite que les magasins rouvrent le 28 novembre", dit la députée LREM de Gironde Catherine Fabre

-
Par , France Bleu Gironde

La députée LREM de Bordeaux Catherine Fabre s'est dite ce lundi favorable à une réouverture des commerces dès le 28 novembre, alors que Jean Castex avait fixé la date du 1er décembre. Elle organise ce lundi soir un réunion entre commerçants bordelais et le ministre chargé des PME, Alain Griset.

La députée de Gironde Catherine Fabre était l'invitée de France Bleu Gironde, ce lundi.
La députée de Gironde Catherine Fabre était l'invitée de France Bleu Gironde, ce lundi. © Radio France - Capture d'écran France 3

La députée de Gironde Catherine Fabre, élue La République en marche de la deuxième circonscription (Bordeaux centre) s'est dite ce lundi, sur France Bleu Gironde "en soutien des commerçants". "Mais je suis aussi en soutien du gouvernement", a-t-elle ajouté. 

Dire qu'on souhaite que les magasins rouvrent le 28 novembre

Ce lundi soir, elle organise une réunion entre des commerçants bordelais et le ministre en charge des petites et moyennes entreprises Alain Griset. Et mardi, "on va rencontrer avec l'association des métropoles de France la cellule interministérielle de crise pour présenter une plateforme numérique de prise de rendez-vous, et dire qu'on souhaite que les magasins rouvrent le 28 novembre", révèle-t-elle. 

Une revendication partagée par plusieurs associations de commerçants, qui soulignent que ce jour est le début du week-end du "Black Friday", très favorable au commerce en ligne. Au contraire, jeudi, le Premier ministre Jean Castex avait évoqué la date du 1er décembre comme une possibilité de prendre des mesures d'allègement "strictement limitées aux commerces", et sur la base d'un protocole renforcé.

Revoir l'interview de Catherine Fabre

La réunion de ce lundi soir avec Alain Griset  doit permettre "d'apporter à chacun une aide qui lui permette de passer ce cap très difficile, pour Catherine Fabre, qui explique que "pour un petit commerce, 8 000 euros d'aide quand il fait 10 000 de chiffre d'affaires, ça peut l'aider à passer le cap. Pour les gros qui font 200 000 euros par mois, c'est plus compliqué. Peut-être que c'est l'ouverture avec prise de rendez vous qui les aidera à passer le cap". 

Elle reste "sans voix" sur la polémique autour de la loi sécurité 

Autre sujet abordé, ce lundi matin, la problématique de la sécurité à Bordeaux, alors que la proposition de loi sur la "sécurité globale" arrive ce mardi à l'Assemblée nationale. "Une loi qui répond précisément" à une "montée de la délinquance depuis plusieurs mois, plusieurs années à Bordeaux", selon Catherine Fabre. La députée girondine a balayé les critiques autour de l'atteinte à la liberté d'information, alors que cette loi entend encadrer la diffusion des images des forces de l'ordre. 

"J'avoue que cette polémique me laisse sans voix. Il ne s'agit pas de punir la diffusion d'images. Il s'agit de punir cette diffusion lorsqu'elle suit une intention de nuire à la dignité des policiers," selon Catherine Fabre. Ce mardi soir, une manifestation contre cette loi est organisée à 18 heures sur le parvis des droits de l'Homme, à Bordeaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess