Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ce qu'il faut savoir sur le prélèvement à la source

lundi 12 février 2018 à 6:05 Par Margot Delpierre, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est officiel, l'impôt sur le revenu sera prélevé à la source à partir du 1er janvier 2019, c'est-à-dire directement sur votre salaire. Certains contribuables alsaciens s'inquiètent.

Le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019 (illustration)
Le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019 (illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

Strasbourg, France

A Strasbourg, le centre des Finances Publiques reçoit déjà de nombreux appels et a même passé un marché avec un opérateur téléphonique au cas où il serait débordé de coups de fil. Pas de panique ! C'est le mode de paiement qui change. Les impôts ne vont pas augmenter, rassure la direction régionale.

Le prélèvement à la source permet d'être dans la "contemporanéité"

L'objectif de cette réforme est de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement. Le contribuable salarié sera prélevé tous les mois sur salaire. Les indépendants et les revenus fonciers seront prélevés tous les trois mois s'ils le souhaitent. Un mariage, un CDI, ou au contraire le chômage : il suffit de modifier son statut sur internet.

Impôts à la carte 

Par défaut, un taux global est appliqué pour le foyer fiscal. Mais il est aussi possible de choisir un taux individualisé : de cette manière, chaque déclarant  le fait de son côté. Cela peut s'avérer utile lorsqu'il existe une forte disparité des revenus. Dans le souci de respecter le secret fiscal, l'administration ne communique que le taux de prélèvement des contribuables à l'employeur.

Pas de démarche particulière pour être prélevé sur salaire, c'est automatique. Il suffit comme on le fait déjà de remplir une déclaration annuelle. En 2019, on paiera donc les impôts sur nos revenus en cours. Mais va-t-on aussi payer pour les revenus perçus l'année précédente en 2018 ?  Non, répond l'Etat, qui assume ce décalage nécessaire à la mise en place de la réforme. C'est donc une année blanche : sorte de cadeau fait au contribuable pour le passage au prélèvement à la source.