Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Il faut faire le prélèvement à la source" estime Cendra Motin, députée iséroise en charge du sujet à l'Assemblée

mardi 4 septembre 2018 à 9:20 Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère

La députée La République en marche du Nord Isère Cendra Motin, chargée d'une mission parlementaire sur la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, défend bec et ongles cette réforme au moment où le chef de l'État semble lui hésiter à la mettre en oeuvre.

Cendra Motin à l'assemblée nationale
Cendra Motin à l'assemblée nationale © Maxppp - Léon Tanguy

Isère, France

Alors qu'Emmanuel Macron et son ministre des comptes publics Gérald Darmanin ont prévu de se voir ce mardi pour faire le point sur la réforme de la collecte de l’impôt sur le revenu et alors qu'un possible arrêt de cette réforme a même été publiquement évoqué par le ministre, la députée iséroise Cendra Motin, chargée de mission sur le sujet, ne lâche pas l'affaire : "Il faut faire le prélèvement à la source de l’impôt" confie-t-elle sur France Bleu Isère. "La vie des français a changé, on a besoin d'un mode de prélèvement de l’impôt qui s'adapte mieux à cette vie. Aujourd'hui beaucoup de gens, hélas, travaillent en CDD, ont des jobs précaires, et ces personnes ont besoin que l’impôt s'adapte en temps réel à leur situation". 

"Tout est prêt" 

Cendra Motin écarte toute idée de bugs et de couacs : "Tout est prêt pour mettre en oeuvre la réforme" affirme-t-elle. Interrogée alors sur les raisons qui font hésiter le chef de l'Etat, Cendra Motin écarte l'idée qu'Emmanuel Macron puisse renoncer pour ménager sa cote de popularité. "Il s'agit juste pour le président de la République de s'assurer que tout est maîtrisé par ses équipes et compris par les français."

"Je ne serai pas fâchée si le président renonce" — Cendra Motin, députée iséroise LREM

L'élue de la sixième circonscription de l'Isère (Bourgoin-Jallieu Nord, Crémieu, Morestel, Pont-de-Chéruy) affirme toutefois qu'elle restera solidaire de la décision finale du chef de l'Etat et qu'elle "ne sera pas fâchée" si Emmanuel Macron renonce à mettre en place le prélèvement à la source dès le premier janvier prochain. "Cela voudra dire qu'il aura estimé qu'on a encore des progrès à faire et donc on se remettra au travail" conclu-t-elle.

Cendra Motin LREM défend le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu