Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Centrale de Fessenheim : les chiffres clés pour l’économie du territoire rhénan

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Elsass, France Bleu
Fessenheim, France

L'activité de la centrale nucléaire de Fessenheim génère des retombées économiques importantes sur le territoire du bassin rhénan. Les revenus de 5.000 personnes dépendent directement ou indirectement de son existence.

La centrale nucléaire de Fessenheim doit fermer d'ici 2019
La centrale nucléaire de Fessenheim doit fermer d'ici 2019 © Maxppp - PHOTOSPQR/L'ALSACE/Darek Szuster

Le processus de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim commencera en 2020 : c'est le dernier échéancier livré par le gouvernement, à l'occasion de la venue en Alsace de Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministère de la Transition écologique, le 4 octobre 2018. En attendant, la plus ancienne centrale nucléaire de France a vu sa production baisser ses dernières années. Elle reste tout de même un acteur incontournable dans sa zone d’activité. Elle a produit 8,408 kwH en 2016. C’est près de 2% de la production française. Cela représente aussi 60 % de la production d’une région comme l’Alsace.

Près de 2.000 emplois liés à la centrale

La centrale nucléaire de Fessenheim emploie 850 salariés d’EDF, mais au total, elle génère de l’activité directe pour près de 2.000 personnes. Il y a d’abord ceux qui travaillent directement pour la centrale : 510 emplois au total qui sont répartis entre les sous-traitants, les fournisseurs et les prestataires, dont beaucoup interviennent durant les arrêts de tranches et les révisions régulières. 

Il y a ensuite les emplois régionaux induits par la consommation des familles des salariés. Dans son rapport de 2014 sur l'impact économique de la centrale, l'INSEE les estime à près de 550.

Chiffres clés de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin)
Chiffres clés de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) © Visactu

Des retombées économiques pour le bassin rhénan

Quelques 400 établissements alsaciens reçoivent des commandes de la centrale. Cela concerne principalement quatre secteurs d’activité

  • La construction (un tiers).
  • Les activités de services administratifs et de soutien, comme le nettoyage ou la sécurité (un quart).
  • L’industrie manufacturière (près de 20%) concerne la réparation et l’installation de machines et d’équipements.
  • Les activités d’ingénierie, architecture, contrôle et analyse technique.

Des retombées fiscales importantes

L’implantation de la centrale sur le territoire de Fessenheim, ce sont aussi des retombées fiscales qui comptent pour les collectivités.

En 2016, 47,1 millions d’euros ont été reversés au total, dont 2,1 millions pour la taxe foncière. EDF reverse ainsi 15,9 millions au titre de la taxe sur les installations nucléaires. Il y a aussi 14,3 millions de redevance voie navigable reversés.

C’est d’abord la commune de Fessenheim qui bénéficie de ces retombées fiscales. Chaque année, 6,6 millions d’euros sont reversés à la commune de 2.389 habitants. L’intercommunalité bénéficie elle de 1,7 millions d’euros de recettes fiscales annuelles. Enfin, une manne de 5,7 millions d’euros est reversée chaque année au département du Haut-Rhin.

A LIRE AUSSI : DOSSIER : FESSENHEIM, LA PLUS ANCIENNE CENTRALE NUCLÉAIRE DE FRANCE

Choix de la station

À venir dansDanssecondess