Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim : que va-t-il se passer à 2h30 samedi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Le premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) sera arrêté dans la nuit de vendredi à samedi. Un arrêt définitif qui mobilisera les techniciens d'exploitation.

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). © AFP - SEBASTIEN BOZON

L'arrêt définitif du premier réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim est programmé à 2h30 samedi 22 février. La procédure est quasi identique à un arrêt tout à fait classique comme les réacteurs en connaissent régulièrement, notamment pour maintenance ou pour recharger du combustible, expliquent les opérateurs de la centrale. 

De 306,5°C à un refroidissement progressif

L'arrêt du réacteur de 900 mégawatts à eau pressurisée n'est pas instantané. Il commencera en douceur à 20h30 vendredi. La température et la pression, qui atteignent 306,5°C et 155 bars à pleine puissance, vont baisser progressivement. Lorsque le réacteur atteindra 8% de sa puissance, il sera déconnecté du réseau électrique national. 

Tout se passe "dans la salle de commandes de la centrale nucléaire", précise Jean-Luc Cardoso, ce technicien d'exploitation travaille depuis 30 ans à Fessenheim.

La procédure sera exactement la même le 30 juin prochain pour la mise à l’arrêt du second réacteur de la centrale nucléaire. Ces deux étapes ne sont que le point de départ du démantèlement de Fessenheim, qui prendra lui plus de 20 ans selon les experts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu