Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Centre commercial Ikéa - Leclerc à Béner : les opposants, assignés en justice, se remobilisent

-
Par , France Bleu Maine

Les promoteurs du centre commercial réclament plus d'un million d'euros aux anti-Béner pour le retard pris par le chantier à cause des sept recours déposés. L'association "Les riverains et amis de Béner", qui organise une réunion publique ce mercredi soir, dénonce une "tentative d'intimidation".

Le permis de construire du futur magasin Ikéa a été signé en septembre 2017 par la maire d'Yvré-l'Evêque
Le permis de construire du futur magasin Ikéa a été signé en septembre 2017 par la maire d'Yvré-l'Evêque - Radio France

Le temps, c'est de l'argent ! Les promoteurs du magasin Ikéa et du centre commercial Leclerc, sur la commune d'Yvré-l'Evêque, près du Mans, réclament plus d'un million d'euros aux anti-Béner pour le manque à gagner dû au retard pris par le chantier, à cause des sept recours déposés contre le projet. "Le but est de nous faire taire, de nous intimider et de nous impressionner", analyse Jean-Claude Querville, le président de l'association "Les riverains et amis de Béner". Pour lui, l'objectif des porteurs de projet est clair : "faire en sorte que nous retirions nos recours". La somme demandée est "disproportionnée", ajoute l'avocat de l'association qui rappelle que les recours ne sont pas suspensifs. Les travaux de construction peuvent donc théoriquement commencer. 

Un procès dans un an, au plus tôt

C'est maintenant la justice qui va devoir trancher et dire si l'association aura ou non à payer ce million d'euros. "Le risque existe", confie son avocat qui assure n'avoir jamais vu pareille assignation. Le procès se tiendra, au mieux dans un an ou un an et demi.  Les opposants au projet Ikéa - Leclerc sont eux, plus optimistes. "On n'imagine pas être condamnés", réagit le président de l'association "Les riverains et amis de Béner". Jean-Claude Querville explique avoir regardé la jurisprudence, c'est à dire les décisions de justice rendues dans des dossiers semblables et de ne pas avoir trouvé de trace de condamnation. Ces deux assignations "nous impressionnent un peu", reconnaît le chef de file des opposants au projet Ikéa - Leclerc. "On n'est pas totalement sereins mais assez confiants". 

Réunion publique organisée par l'association "Les amis et riverains de Béner" ce mercredi 24 janvier à 20h, salle Charles Trenet, au Mans, quartier Gazonfier.

ARCHIVES : le permis de construire du magasin Ikéa est signé

Choix de la station

France Bleu