Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Certains restaurants du Hainaut ont rouvert à titre dérogatoire en tant que "cantine" d'entreprises

-
Par , France Bleu Nord

Depuis ce lundi, plusieurs établissements sont ouverts avec un protocole sanitaire très strict pour accueillir pour la pause déjeuner des salariés. Une dérogation possible grâce à une convention signée par la CCI Grand Hainaut, les représentants des hôteliers et la fédération du bâtiment.

Le Pilote à Prouvy est le premier restaurant du Hainaut à rouvrir
Le Pilote à Prouvy est le premier restaurant du Hainaut à rouvrir © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

En entrant au Pilote à Prouvy, il faut évidemment passer par la case gel hydroalcoolique, mais aussi montrer patte blanche, en tout cas la preuve qu'on fait bien partie d'une entreprise qui a réservé des places pour ses salariés entre 11h30 et 14h30. 

Laurent, attend avec gourmandise son aumônière de poisson, le salarié du BTP mange avec 3 collègues installés en quinconce sur une grande table, les 4 autres ont du prendre la table derrière, mais c'est déjà bien pour lui  qui était abonné aux sandwichs et plats à emporter seul dans son bureau depuis des mois

C'est agréable, ça permet de couper avec la phase travail, ça fait une vraie pause. On va enfin pouvoir retrouver des menus un peu plus agréables, ce sera meilleur pour notre santé, et puis c'est surtout se poser et discuter entre collègues, ça reste convivial malgré tout

Entre chaque table au moins 2 mètres, le masque  obligatoire jusqu'à l'arrivée des boissons, le paiement se fait à table pour éviter les queues au comptoir, mais pas de quoi refroidir Jean Louis qui vient pour la deuxième fois 

Le fait de voir du monde, de sortir du cadre de l'entreprise, c'est quand même assez important

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Derrière le comptoir Maxence, grand sourire aux lèvres apprécie aussi cette réouverture partielle, après presque 4 mois de chômage partiel, il est content de retravailler "ça fait du bien au moral"

Tous les salariés ont repris le travail 2 ou 3 jours par alternance explique Frédéric Bartoli le cogérant qui souffle un peu avec cette reprise , il espère atteindre rapidement les 48 couverts autorisés en attendant le retour des 118 du restaurant

c'est une double bouffée d'oxygène en tout cas on l'espère, premièrement financièrement parce que tous les restaurants souffrent, et aussi socialement pour les équipes. On en profite tant que c'est possible en espérant que ça dure le plus longtemps possible

Comme en Vendée, en Creuse ou en Ile et Vilaine ces établissements peuvent rouvrir partiellement grâce à des conventions signées par les chambres de commerces et d'industrie qui se portent "garantes du respect du protocole sanitaire"

Depuis la signature vendredi dans le Hainaut entre la CCI, l'UMIH et la Fédération du Bâtiment, une trentaine d'établissements ont déjà contacté la CCI pour voir si leur restaurant était éligible à cette dérogation pour des raisons notamment de superficie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess