Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ces creusoises qui ont lancé leurs entreprises juste avant le confinement

-
Par , France Bleu Creuse

Mauvais timing pour ces creusoises qui ont lancé leurs entreprises juste avant la plus grande crise sanitaire qu'ait subi la planète depuis des décennies. Elles s'en sortent bien malgré tout.

La librairie guérétoise Les Belles Images
La librairie guérétoise Les Belles Images -

Delphine Pluvinage est une néo-creusoise. Ancienne parisienne, elle est arrivée il y a 4 ans en Creuse et s'est installée à Pontarion. En janvier, elle a lancé son cabinet de tatouage : Brodeuse de peau. Les premiers clients débarquent, d'autres prennent rendez-vous mais arrive le mois de mars et là, patatras, le COVID-19 et son cortège de mesures sanitaires stoppent tout net l'activité de la jeune entrepreneuse : 

"Le confinement est arrivé au mauvais moment ! J'avais vraiment un agenda rempli pour les semaines à venir. Je viens d'ouvrir, donc pour me faire connaître, si tout de suite on m'arrête, c'est pas facile" 

Heureusement, un effet inattendu du confinement a quelque peu atténué l'effet du confinement : 

"J'ai eu énormément de chance, sur les réseaux sociaux, les gens ont été très très réactifs pendant le confinement. Il y en a même qui m'ont dit qu'ils ont été plus présent sur les réseaux à cause du confinement et qu'ils m'ont découvert grâce à ça. Ça c'est le bon côté"

Ouvrir début mars et fermer deux semaines après

Élodie Soulé a repris la librairie "Aux Belles Images" à Guéret, qu'elle a simplement renommé "Les Belles Images". Cette ancienne secrétaire de mairie a saisi l'opportunité qui s'est présentée à elle lorsque l'ancienne propriétaire a annoncé prendre sa retraite prochainement : "au fond de moi, je sentais que ça correspondait vraiment à ce que je souhaitais faire"

Elle ouvre le 03 mars et deux semaines après, l'annonce tombe, il faut fermer. Mais Élodie Soulé prend la nouvelle avec philosophie : "je me suis dit que j'allais mettre à profit ce temps pour peaufiner l'agencement de la librairie. J'ai affiné la signalétique. J'ai fait des commandes de fond, c'est à dire que j'ai commandé des livres en policier, en littérature, en jeunesse. J'en ai profité pour améliorer les conditions d'ouverture"

La nouvelle libraire n'a pas trouvé le temps long, elle est venue travailler tous les jours et en deuxième partie de confinement, elle a ouvert un "drive" (commande par téléphone avec réception des livres aux portes de la boutique). Elle arrive même à déceler quelque chose de positif dans cette drôle de période

"J'ai vécu deux ouvertures. J'ai eu l'enthousiasme, la fièvre, le stress et l'énergie, la motivation de deux ouvertures, c'est donc un privilège pour moi !"

Maintenant que le confinement est derrière nous, et en espérant qu'il le reste, les deux creusoises voient les clients revenir chacune de leur côté. Le lancement de l'entreprise a été étrange, mais la suite ne s'annonce pas si mal.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu