Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cette application du Puy-en-Velay en salon à Las Vegas

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Le Puy-en-Velay, France

Maskott, entreprise basée au Puy-en-Velay va présenter Tactileo, son application de digital learning au Consumer electronic show (CES) de Las Vegas pour conquérir les cœurs des entreprises.

Les locaux de Maskott au Puy-en-Velay.
Les locaux de Maskott au Puy-en-Velay. - Maskott

Pascal Bringer, un patron Ponnot est à Las Vegas du 5 au 8 janvier. Accompagné de deux collaborateurs, il n'y est pas pour jouer au casino, mais pour présenter l'application de sa start up, Maskott, une PME basée au Puy-en-Velay. C'est l'une des neuf entreprises d'Auvergne Rhône-Alpes présente au CES de Las Vegas. Le Consumer electronic show, un salon international prestigieux pour les start up du monde entier. 3800 exposants sont attendus, et 165 000 visiteurs.

L'entreprise Maskott qui emploie 30 personnes, principalement au Puy-en-Velay, produit Tactileo, une application de Digital Learning que le ministère de l’Éducation nationale autorise aux professeurs de collèges. Il s'agit d'outils pédagogiques, de ressources numériques éducatives disponibles sur tablette, smartphone et ordinateurs.

Le directeur Pascal Bringer, ancien enseignant, participe donc à ce salon pour la deuxième année consécutive, mais l'objectif a un peu changé : après les collèges, cap sur les entreprises pour Tactileo. "Sur ce salon, on a fait le choix d'être dans le grand espace dédié aux grandes entreprises. On souhaite leur montrer que l'on fait des parcours d'apprentissage de durées très courtes" explique-t-il.

Pour pouvoir exposer au CES, il fallait faire partie d'une sélection. Si l'on était pas suffisamment innovant, on aurait pas été sélectionné. (Pascal Bringer)

Avec trois représentants, Maskott espère profiter du salon pour rencontrer et démarcher des clients.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess