Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Une chaussure de foot marseillaise va bientôt équiper les arbitres de Ligue 1 et Ligue 2

mardi 29 août 2017 à 18:32 - Mis à jour le mercredi 30 août 2017 à 10:26 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu

WizWedge, c'est son nom. Cette chaussure inventée par des chercheurs marseillais serait révolutionnaire : beaucoup moins fatigante pour le corps, elle diminuerait grandement le risque de blessure. Des sportifs et des arbitres l'ont déjà testée et adoptée.

La WizWedge, chaussure inventée à Marseille, garantit un risque de blessure considérablement affaibli
La WizWedge, chaussure inventée à Marseille, garantit un risque de blessure considérablement affaibli - Karine Villalonga, WizWedge

Marseille, France

Après des années de tests en laboratoire scientifique et industriel, la chaussure WizWedge a été mise à l'épreuve grandeur nature par des arbitres de Ligue 1 et Ligue 2 la saison dernière, mais aussi par des footballeurs et quelques rugbymen du Racing 92.

Tout le travail de recherche et de développement se fait à Marseille, au laboratoire de mécanique appliquée de la faculté d'Aix-Marseille. En revanche, les chaussures sont fabriquées dans le nord de l'Italie.

Des capteurs posés sur les jambes avant un atelier où sont étudiés tous les appuis (WizWedge) - Radio France
Des capteurs posés sur les jambes avant un atelier où sont étudiés tous les appuis (WizWedge) © Radio France - Tony Selliez

Jusqu'à 85% des ondes de choc absorbées

La force, l'atout du produit ? Ses concepteurs l'assurent : cette chaussure soulage "l’ensemble de la chaîne musculaire postérieure (muscles plantaires, tendon d’Achille, mollets, ischio-jambiers, fessiers, lombaires) grâce à une surélévation étudiée du talon associée au support des arches plantaires".

Cette mini-semelle au niveau du talon est amovible et personnalisable en fonction de la morphologie de chacun. Elle "permet de détendre la chaîne postérieure" , explique Michel Behr, le responsable du laboratoire de biomécanique appliquée à la faculté d’Aix-Marseille.

La chaussure de foot Wizwedge diminuerait grandement le risque de blessure. Une innovation marseillaise. Reportage FB Provence

"C'est la conception même des chaussures, qui est en cause dans la majorité des blessures.. donc on a voulu traiter les causes. (...) Notre produit est innovant au niveau architectura et, permet une très bonne répartition des appuis."Jean-Luc Guer, podologue et fondateur de la marque WizWedge

Jean-Luc Guer, podologue et fondateur de la marque WizWedge

Testée et approuvée par des arbitres

Grâce à un partenariat signé avec leur syndicat SAFE, une dizaine d'arbitres français testeurs viennent de donner leurs mesures en laboratoire, pour être bientôt équipés de ces chaussures. Elles donnent "l'impression de rentrer dans une pantoufle", selon l'arbitre international Antony Gautier, qui les porte à chaque rencontre depuis la saison dernière.

"C'est surtout le lendemain du match, là où vous avez les muscles plutôt courbaturés. J'avais de la fatigue certes, mais à un degré beaucoup moins important que ce que je connaissais jusqu'à présent." Antony Gautier, arbitre

Antony Gautier, arbitre central en Ligue 1 et arbitre international

La société WizWedge est parallèlement en train de terminer ses études pour une chaussure de running, dont le lancement est espéré au printemps 2018.

Tout est mesuré, calculé, et filmé - Radio France
Tout est mesuré, calculé, et filmé © Radio France - Tony Selliez