Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cette entrepreneure picarde cartonne sur le marché des taxis en République démocratique du Congo

-
Par , France Bleu Picardie

A 29 ans, l'Amiénoise Ursula Ndombele dirige la start-up Hoja Taxis. Déployée à Kinshasa, en RDC, l'application permet aux clients de vérifier la fiabilité des chauffeurs de taxis avant de monter dans une voiture. Un service qui s'adresse avant tout aux femmes.

Les 60.000 taxis déclarés de Kinshasa en RDC doivent tous être référencés sur l'application Hoja Taxis lancée par l'Amiénoise Ursula Ndombele
Les 60.000 taxis déclarés de Kinshasa en RDC doivent tous être référencés sur l'application Hoja Taxis lancée par l'Amiénoise Ursula Ndombele

Dans la Nouvelle éco de ce lundi 8 mars, on fait le portrait d'une entrepreneure amiénoise qui est en train de s'imposer sur le marché des taxis congolais. Ursula Ndombele a lancé l'application Hoja Taxis en 2018 à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. Cette application gratuite permet de vérifier la fiabilité du chauffeur de taxi dans lequel on monte. Il suffit de photographier le QR code, le code-barre collé sur la voiture, avec notre téléphone pour avoir toutes les informations sur le véhicule (photo du chauffeur, de la voiture, etc.). L'idée de sécuriser les trajets en taxi à Kinshasa, la Picarde l'a eue lors d'une mission dans la mégapole congolaise en 2016. Deux ans plus tard, Ursula Ndombele cofonde sa société avec trois autres personnes lors du Start-up week-end d'Amiens. Depuis, l'Amiénoise a rencontré le président de la RDC et Hoja Taxis a signé un partenariat avec les autorités congolaises pour que les 60.000 taxis déclarés à Kinshasa soient référencés dans l'application.

"Les plus grandes limites c'est nous qui nous les imposons en tant que femmes"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess