Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Environ 450 personnes au rassemblement du 1er mai à Châteauroux

-
Par , France Bleu Berry

Plus de 450 personnes ont défilé pour le 1er mai à Châteauroux. Selon la police, c'est plus que l'année dernière : environ 150 personnes s'étaient rassemblées. Parmi les manifestants, beaucoup de personnes en colère contre la politique d'Emmanuel Macron.

Le rassemblement était organisé place de la République à Châteauroux ce mercredi matin.
Le rassemblement était organisé place de la République à Châteauroux ce mercredi matin. © Radio France - Maïwenn Bordron

La manifestation du 1er mai a rassemblé plus de personnes cette année à Châteauroux : ils étaient environ 450 contre 150 l'année dernière, selon les chiffres de la police. Une trentaine de gilets jaunes de l'Indre étaient également présents. Parmi les manifestants, beaucoup de personnes en colère contre la politique d'Emmanuel Macron.

Un rassemblement était organisé ce mercredi matin place de la République. Le cortège est parti vers 11 h pour rejoindre le rond-point Louis Deschizeaux, au niveau de la préfecture, une heure plus tard, en passant par l'église Saint-André et la gare de Châteauroux.

Des manifestants en colère contre Emmanuel Macron

Ce rassemblement du 1er mai a un sens particulier cette année, selon les manifestants. Beaucoup d'entre eux ont l'habitude de participer à la journée internationale des travailleurs. Mais cette fois, ils tenaient à faire entendre leur colère contre la politique du président Emmanuel Macron. "Il faut maintenir la pression : il y a des gilets jaunes, des gilets rouges, des gens sans gilet, il est important de se retrouver. Les dernières annonces faites par Emmanuel Macron ne conviennent pas à la grande majorité de la population, c'est important de continuer, de discuter, d'échanger et de construire cette convergence des luttes", affirme Antoine, 27 ans, originaire de Oulches, dans l'Indre.

Il porte sur l'épaule un drapeau rouge du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste). Dans le cortège, de nombreux partis sont représentés comme la France Insoumise, Europe-Ecologie-les-Verts, le Parti communiste ou encore le mouvement Générations. Danièle a rejoint le parti lancé par Benoît Hamon après l'élection présidentielle. Cette habitante de Fléré-la-Rivière participe au rassemblement du 1er mai pour la première fois. "Je me suis jamais sentie concernée mais depuis Macron, je me dis qu'il faut y aller. J'ai des petits enfants et je ne peux pas laisser faire ce que Macron est en train de faire en fermant les yeux", lâche Danièle, 68 ans.

Maria, au centre, habite Paris, elle est en vacances à Saint-Christophe-en-Bazelle mais tenait à être présente au rassemblement. - Radio France
Maria, au centre, habite Paris, elle est en vacances à Saint-Christophe-en-Bazelle mais tenait à être présente au rassemblement. © Radio France

Maria, elle, habite Paris mais elle passe ses vacances à Saint-Christophe-en-Bazelle. Cette adhérente à la CGT tenait à être présente au rassemblement : "il faut qu'on soit présents pour que Monsieur Macron voie que les gens ne sont pas contents. C'est pour cela que je suis là, je serai là jusqu'à ce que je ne puisse plus marcher".

Virginie est venue manifester avec ses deux enfants. Cette Castelroussine de 38 ans ne participe pas tous les ans au rassemblement du 1er mai, mais cette année, cette enseignante y voyait "une signification particulière".

C'est une manière d'exprimer mon mécontentement face à la mauvaise considération qui est faite de mon travail.    
Virginie, enseignante castelroussine, présente à la manifestation du 1er mai

D'autres manifestations étaient organisées dans le Cher ce mercredi. 500 personnes étaient présentes à Bourges et 420 à Vierzon.

Choix de la station

France Bleu