Infos

Chaleur : les maisons de retraite gardoises en alerte

Par Fanny Bouvard, France Bleu Gard Lozère jeudi 4 août 2016 à 8:48

Illustration : des personnes âgées se désaltérant
Illustration : des personnes âgées se désaltérant © Maxppp - Taris Philippe

À Nîmes ces derniers jours, les températures redescendent difficilement sous les 30 degrés. Alors dans les maisons de retraite gardoises, on s'adapte. Reportage dans l'EHPAD Korian-Mas de Lauze.

Dans la salle commune bien a l’ombre, Angélique Benard, l’infirmière en chef de la maison de retraite Korian-Mas de Lauze, n’a qu’un seul sujet de conversation avec les 74 résidents. "Ça va la chaleur ?, s’inquiète-t-elle. Est-ce-que vous buvez plus ?"

Depuis la canicule de 2003, les pics de chaleur sont pris très au sérieux. Alors trois fois par jour, pichet de citronnade à la main, Angélique et ses collègues font le tour des chambres pour s’assurer que tout le monde s’hydrate.

Angélique Benard, infirmière à la maison de retraite Nîmes "Korian-Mas de Lauze" - Radio France
Angélique Benard, infirmière à la maison de retraite Nîmes "Korian-Mas de Lauze" © Radio France - Fanny Bouvard

"Je bois dès qu’on me le demande" confie Alice, une résidente nîmoise qui suit à la lettre les consignes des aides-soignantes. "Vous savez, quand on a soif, on boit de tout !".

Reportage : "Chaque jour, on s'adapte aux températures" Angélique Benard

"Je ne ressens pas la chaleur, je suis née au chaud moi !" - Lucie

Ce qui fait du bien à Lucie, 94 ans, c'est la climatisation. Toute la maison de retraite est plongée dans le frais, à 25 degrés maximum. "On est bien ici, il fait bon, sourit-elle, son gilet bien accroché sur les épaules. Parce que dehors, attention les yeux, il fait trop chaud !"

"On peut aller au marché le matin, mais il faut faire attention aux signes de déshydration" Mathilde Pouzancre, directrice adjointe

Et justement depuis la semaine dernière, les sorties sont limitées à la maison de retraite. "On essaie au maximum de garder un rythme de vie identique au reste de l'année, explique Mathilde Pouzancre, directrice adjointe de l'EHPAD. Mais il faut être particulièrement vigilant pendant tout l'été".

Des résidents de la maison de retraite nîmoise Korian-Mas de Lauze - Radio France
Des résidents de la maison de retraite nîmoise Korian-Mas de Lauze © Radio France - Fanny Bouvard

Partager sur :