Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chambéry : le marché des créateurs remplace le marché de Noël sur la place Saint-Léger

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce vendredi à Chambéry, le marché de Noël ouvre ses portes mais change de nom et devient le marché des créateurs . Cette année, en raison de la pandémie de coronavirus, la mairie a décidé d'adapter sa formule en proposant un marché de plus petite taille et qui fait la part belle aux artisans locaux.

Ludovic Goupil prépare son chalet pour que tout soit prêt pour le top départ vendredi midi.
Ludovic Goupil prépare son chalet pour que tout soit prêt pour le top départ vendredi midi. © Radio France - Paul Tilliez

Noël n'aura pas la même saveur cette année à Chambéry : pas d'odeurs de fromage grillé ou de vin chaud aux abords du marché. En raison des mesures sanitaires, il est impossible de vendre de la nourriture à emporter. La mairie a tout de même souhaité maintenir l’événement du 4 au 24 décembre, mais en modifiant la formule. 

Vingt chalets réservés aux créateurs et artisans locaux

Cette année, le marché de Noël change de nom et devient "le marché des créateurs", des vendeurs locaux installés dans vingt chalets sur la place Saint-Léger : "Nous avons souhaité apporter un soutien aux créateurs et artisans qui n'ont pas pu faire de marchés comme ils le font habituellement pour vendre leurs créations." souligne Raphaële Mouric, adjointe à la mairie de Chambéry chargée du développement de l'économie locale et de l'attractivité.

Sur place, des objets en bois ou des bijoux, comme ceux de Ludovic Goupil. Cet artisan de Montagnole vient sur le marché depuis plusieurs années : "Décembre, c'est bien évidemment un mois très important pour nous. [...] C'est un petit miracle que nous puissions être ici cette année sourit-il, inespéré même compte tenu du contexte dans lequel nous vivons actuellement."

En raison du coronavirus, les chalets sont espacés de trois mètres et il faudra respecter une jauge maximum de 150 personnes qui pourront déambuler en même temps dans ce marché des créateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess