Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chambéry veut faire revivre son cœur historique

mardi 2 octobre 2018 à 4:57 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Avec le plan "Action cœur de ville" , la ville revitalise six secteurs du centre jusqu'en 2022. Une urgence.

La rue " Croix d'or "  reprend vie petit à petit
La rue " Croix d'or " reprend vie petit à petit © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

20 % de la surface du centre ville de Chambéry est à requalifier, autrement dit en mauvais état. Il n'y a pas d'équivalent dans une cité préfectorale en Rhone-Alpes.

Un Plan sur cinq ans

"Action coeur de ville", ce sont 5 milliards d'euros en 5 ans pour sauver du naufrage 222 villes moyennes en France. Le plan national a retenu en pays de Savoie Rumilly et Chambéry.   

La ville de Chambéry a signé samedi dernier - 29 septembre - une convention (avec l'Etat, le Département de la Savoie, la Caisse des Dépôts et Consignation, le groupe Action Logements, etc...) qui va lui permettre de "revitaliser" son centre historique, du Faubourg Montmélian à la rue Croix d'or.  

Sans commentaires  - Radio France
Sans commentaires © Radio France - Christophe Van Veen

Six secteurs sont prioritaires : Faubourg Montmélian, la Calamine, le Haut Maché, le Grand Verger, la Cassine et Ravet.  

"Derrière les belles façades, il y a des logements indéfendables, dangereux, vétustes", dénonce le maire Michel Dantin.  

"Action cœur de ville"  c'est d'abord inciter financièrement les propriétaires et les bailleurs sociaux à rendre les logements confortables,  et aux normes de sécurité.  Il faut que le centre se repeuple.  Ensuite, il consommera. 

Exemple concret : tous ceux qui veulent bénéficier d'aides pour rénover leur logement doivent déposer leur dossier au 15 Faubourg Montmélian à Chambéry.

Relancer le commerce de centre ville

Diagnostic : pas assez de métier de bouche, pas assez de professions libérales et trop de petites échoppes non viables. 

Michel Dantin note que "ce sont les petites rues historiques qui souffrent le plus, or elles ont le plus de potentiel patrimonial. Concernant les boutiques, avec les partenaires, on rachète les petits locaux pour les regrouper et ainsi offrir des surfaces plus grandes, adaptées au commerce d'aujourd'hui, d'au moins 60 m2. On recherche des enseignes qui soient de vraies locomotives." 

Parallèlement, Chambéry et l'agglomération du Grand Chambéry s'engagent à stopper l'extension des grosses zones commerciales périphériques.  

Enfin, il faudra valoriser le patrimoine, restaurer le bâti ancien. Des millions d'automobilistes contournent Chambéry sur la Voie Rapide Urbaine, sur la route des montagnes, sans jamais s'arrêter. Alors qu'on trouve des pépites dans la cité de Jean-Jacques Rousseau.

Une des pépites de Chambéry qui tente de retrouver la lumière - Radio France
Une des pépites de Chambéry qui tente de retrouver la lumière © Radio France - Christophe Van Veen

Un exemple de rue sur la bonne voie : Croix d'or

Rue Croix d'or, rue historique, rue piétonne, moribonde il y a peu. Il y a un an, on errait au pas de charge dans une ruelle fantômatique, aux boutiques aussi fermées que les visages des commerçants en sursis : près de 40 % de rideaux baissés !  Aujourd'hui, la ville revendique 15 % de boutiques fermées. 

C'est pas encore la ruée vers l'or, c'est la ruée vers la Croix d'or !

Parmi les premiers à rouvrir en avril dernier, les vendeurs de journaux - Radio France
Parmi les premiers à rouvrir en avril dernier, les vendeurs de journaux © Radio France - Christophe Van Veen

Ouari est arrivé il y a un mois avec son salon de thé : " Ça repart ! On vous attend !" 

Mulang et ses boissons pétillantes sont installées depuis deux mois : " J'ai ma petite clientèle. Avant, la rue était en chute libre. Il faut aussi proposer de nouvelles choses, de nouveaux produits pour attirer les gens.. Il faut y croire ! Moi, j'y crois !" 

Mulang  - Radio France
Mulang © Radio France - Christophe Van Veen
Ouari l'un des nouveaux commerçants - Radio France
Ouari l'un des nouveaux commerçants © Radio France - Christophe Van Veen

La librairie Jean-Jacques Rousseau s'est agrandie, elle n'a pas voulu déménager. "Depuis 42 ans, nous sommes rue Croix d'or, il était hors de question de partir", martèle Isabelle Faure.

Même esprit du côté du bureau de tabac fermé plusieurs mois et dont la réouverture à réanimer le quartier. Nadine se considère comme "une locomotive , car nous sommes ouverts 7 jours sur 7. Beaucoup de personnes repassent dans cette rue qu'ils évitaient."

Marité vit depuis 47 ans dans la rue historique. "Je suis heureuse, elle revit ! Cet été, les terrasses des restaurants étaient remplies de touristes." 

La politique de la ville est payante. Mais le stationnement aussi.

Ce vent d'optimisme ne doit pas occulter une récrimination qui revient très souvent dans la bouche des commerçants et des chambériens : le stationnement. "Les touristes sont outrés de payer autant" , "il n'est pas possible de payer le stationnement pour se restaurer entre midi et deux" , etc....

Le sujet titille particulièrement le premier magistrat qui se sait attendu sur sa politique de stationnement. Michel Dantin renvoie ses détracteurs vers les politiques pratiquées dans les autres villes de France. Il a eu le mérite, selon lui, d'éliminer les voitures ventouses qui végétaient sur les places gratuites (qui ont toutes disparues).  

Le centre historique s'apprécie à pied. 

Un graffiti qui résume bien le nouvel état d'esprit de la Rue Croix d'or - Radio France
Un graffiti qui résume bien le nouvel état d'esprit de la Rue Croix d'or © Radio France - Christophe Van Veen