Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chambray-lès-Tours : les salariés de Castorama se mobilisent contre la délocalisation en Pologne

samedi 2 décembre 2017 à 8:50 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Les salariés de Castorama contre la délocalisation en Pologne : leur maison mère britannique Kingfisher a en effet décidé de délocaliser une partie des activités administratives en Pologne : 750 emplois au total en France dans les magasins Castorama et BricoDépot. C'est 2 à 3 emplois par magasin.

2 à 3 emplois seraient supprimés dans chaque magasin à cause de la délocalisation de certains services en Pologne
2 à 3 emplois seraient supprimés dans chaque magasin à cause de la délocalisation de certains services en Pologne © Maxppp - Sebastien JARRY

Chambray-lès-Tours, France

Une trentaine de salariés manifestaient hier matin devant leur magasin de Chambray-les-Tours. Uniquement Castorama d'ailleurs car pour le moment le personnel de Bricodépôt à Tours-Nord n'est pas touché. Il s'agit de postes d'administratifs de la comptabilité, des ressources humaines et de gestion délocalisés à Cracovie en Pologne.

Chez Casto, 2 postes sont menacés. Précisément, à Chambray-lès-Tours, la comptable a 30 ans d'ancienneté et la gestionnaire administrative 22 ans.

Kingfisher, le propriétaire de Castorama, a un urgent besoin de serrer les coûts. Les suppressions de postes sont prévues pour 2019, mais aucun plan n'a été à ce jour soumis au Comité Central d'Entreprise qui devrait être convoqué le 18 décembre.