Économie – Social

Chantier naval : la poupe du Sebastopol mise à l'eau à Saint-Pétersbourg avant d'arriver à Saint-Nazaire

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan mercredi 30 avril 2014 à 16:21

Le BPC Vladivostok à Saint-Nazaire
Le BPC Vladivostok à Saint-Nazaire © MaxPPP

La poupe du BPC "Sebastopol", le 2e bâtiment de projection et de commandement de classe Mistral destiné à la Marine russe a été mise à l'eau à Saint-Pétersbourg. Elle sera ensuite remorquée jusqu'aux chantiers STX de Saint-Nazaire. Le premier de ces navires doit être livrée en octobre.

La poupe du "Sebastopol" mise à l'eau ce mercredi en Russie sera expédiée en France courant juin afin de réaliser la jonction avec la partie avant du navire construite aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire. La livraison de ce deuxième navire militaire de type Mistral destiné à la Russie est prévue en 2015.

Le Sébastopol est destiné à la Flotte russe de la mer Noire basée, dans le port de Crimée dont il porte le nom.

Le premier BPC de type Mistral, le "Vladivostok" a été mis à l'eau en octobre dernier à Saint-Nazaire. Sa partie arrière a aussi été construite à Saint-Pétersbourg. Il doit être livré à la Russie en octobre. Le navire a déjà réalisé plusieurs essais en mer ces dernières semaines. 

Des sanctions à l'encontre de la Russie ?  Le contrat signé en 2011 prévoit la livraison de ces deux navires pour la Russie, même si la crise en Ukraine suscite toujours des interrogations. La France avait un temps envisagé de suspendre, et non d'annuler, la vente de deux navires. Récemment, le ministère de la Défense a affirmé qu'il n'y avait "pas de suspension du contrat en cours ". Mercredi, les pays de l'Union européenne envisagent pourtant de durcir de nouveau les sanctions contre la Russie en rapport avec la crise en Ukraine, mais divergent sur le bien-fondé de viser l'entourage du président Poutine.

Le contrat des BPC pour les Russes représente tout de même cinq millions d'heures de travail pour les chantiers français, soit 1000 personnes durant quatre ans à Saint-Nazaire.

Courant juin, des militaires russes doivent arriver à Saint-Nazaire pour plusieurs semaines. Ils doivent s'initier aux manoeuvres.  Ils seront logés dans le navire militaire russe, le Smolny. 

Ces bateaux militaires sont des navires de guerre polyvalents pouvant transporter des hélicoptères et des chars. Longs de 199m pour 32m de large, les BPC de la classe Mistral déplacent 21.600 tonnes. Leur pont de 5.200 m2 permet le stationnement et l'envol simultanés de six hélicoptères. Ils sont dotés d'un hôpital.