Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chantiers en Bretagne : "La reprise est là" selon le président de la Fédération régionale du bâtiment

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les chiffres de la reprise des chantiers en Bretagne ont été présentés ce vendredi 12 juin à l'occasion de l'introduction du nouveau président de la fédération régionale du bâtiment, Stéphane le Teuff. Si 90% des chantiers sont de nouveau en route, le secteur craint une fin d'année compliquée.

Les chantiers ont repris progressivement en Bretagne
Les chantiers ont repris progressivement en Bretagne © Radio France - Anne Oger

Alors que les chantiers des bâtiments ou des travaux publics ont été subitement stoppés pendant la crise du coronavirus et le confinement, la reprise semble désormais bien actée. Selon les chiffres de la fédération du bâtiment en Bretagne, 90 % des chantiers de bâtiment sont de nouveau en route, dont 62% en activité normale. Le pourcentage atteint les 100 % en ce qui concerne les travaux publics. _"On a été la première région à s'être arrêtée, mais aussi celle à repartir le plus vite"_clame fièrement le tout nouveau président de la fédération Stéphane le Teuff. Au total, la Bretagne compte 22 000 entreprises dans le BTP.

Une reprise rapide, mais une relance plus lente

Une reprise rapide qui s'explique notamment par la mise en place d'une charte de bonne pratique sanitaire sur les chantiers, presque une exception en France, respectée par les entreprises publiques et privés. Stéphane le Teuff envisage même de créer des "lots hygiène et sécurité", avec, pourquoi pas, une personne dédiée au nettoyage et à l'entretien sur tous les chantiers pour se prémunir de toute contamination.

Stéphane le Teuff, nouveau président de la fédération des bâtiments de Bretagne
Stéphane le Teuff, nouveau président de la fédération des bâtiments de Bretagne © Radio France - Maxime Bossonney

Mais avant cela, il faut que les entreprises se relancent dans les mois qui viennent. Et ce n'est pas gagné. Car si les carnets de commandes sont toujours ceux de l'avant confinement et peuvent occuper les salariés cet été, le tableau risque d'être moins rose à la rentrée. "Les bureaux d'études et les architectes n'ont pas travaillé et la reprise d'activité dans ces secteurs est progressive. J'ai peur d'un trou dans les appels d'offres d'ici la fin de l'année" explique Stéphane le Teuff.

Des aides pas assez suffisantes de la part du gouvernement

Le nouveau président de la fédération du bâtiment en Bretagne est donc inquiet, mais aussi en colère. Car de nombreuses entreprises ont été obligées de piocher dans leur trésorerie pour payer les surcoûts dus aux respects des règles d'hygiène et des protocoles sanitaires. "Les industries automobiles et aéronautiques ont eu leurs milliards, mais pas nous" souligne Stéphane le Teuff. "On a assumé les surcoûts mais le gouvernement ne nous aide pas, ce qui est mis sur la table n'est clairement pas à la hauteur".

L'autre défi va être l'emploi. Sur le premier mois du confinement, 47 000 salariés se sont retrouvés au chômage partiel sur les 64 000 que compte le secteur en Bretagne. Alors la fédération compte sur la jeunesse, et se tourne vers l'apprentissage dans une nouvelle campagne de communication pour la rentrée.

Les chiffres montrent une remise en route rapide des chantiers
Les chiffres montrent une remise en route rapide des chantiers - FFB Bretagne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu