Économie – Social

Chasse gardée pour emballer les cadeaux à Strasbourg

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 19 décembre 2016 à 19:05

Devant la librairie Kléber à Strasbourg, les scouts emballent les cadeaux depuis une dizaine d'années
Devant la librairie Kléber à Strasbourg, les scouts emballent les cadeaux depuis une dizaine d'années © Radio France - Romane Porcon

À Strasbourg, devant la librairie Kléber, la Fnac ou encore les magasins de jouets, vous avez déjà sûrement profité des stands pour faire emballer vos cadeaux de Noël. Ce sont les enseignes qui décident chaque année de déléguer cette corvée aux mêmes associations et cette activité rapporte gros.

Chaque année à l'approche de Noël, les associations proposent de vous faire un joli paquet à la sortie des grands magasins. À Strasbourg, devant la librairie Kléber, la Fnac ou à la sortie des magasins de jouets, les clients se pressent aux stands des associations pour faire emballer leurs cadeaux. Ce sont les enseignes qui choisissent chaque année à qui elles vont délivrer l'emplacement.

Des emplacements très prisés par les associations

Ces emplacements sont très prisés par les associations. Devant la librairie Kléber, ce sont les scouts de la paroisse Saint-Pierre le Jeune qui tiennent la place depuis une dizaine d'années. Mathilde Leriz, a la vingtaine, elle fait les emballages ici depuis quatre ans. Pour cette scoute, c'est une fierté et un vrai plaisir chaque année de tenir ce stand : "On n'a pas officiellement de contrat avec la librairie, mais ils ne prennent jamais d'autres associations. On est chanceux d'avoir ce partenariat. C'est vrai que les autres scouts sont jaloux." D'autant que cet emplacement est vraiment rentable, sur le mois de décembre, ce groupe de scouts récolte entre 6 000 et 7 000 euros sur le mois de décembre.

On complique pas les choses en essayant de mettre en concurrence ou de se dire cette année, on prend quelqu'un d'autre. Elena Rosentiehl - responsable des achats à la Librairie Kléber

La librairie Kléber a reçu cinq autres demandes cette année, mais n'a pas donné suite à toutes ces nouvelles associations. Elena Rosentiehl, responsable des achats à la Libraire, avoue qu'ils laissent toujours l'avantage aux scouts : "C'est un peu une facilité parce que les contacts, on les a déjà. On a une telle densité de choses à gérer, on complique pas les choses en essayant de mettre en concurrence ou de se dire cette année, on prend quelqu'un d'autre."

Les Restos du cœur, eux, se sont faire leur place depuis des années devant le magasin de jouets Toys'r'us dans le centre commercial des Halles. Ils ont su convaincre Thomas Guinebert, le directeur du magasin, mais il ne refuse pas forcément les autres associations : "Il y aurait peut être une discussion avec les Restos du cœur pour voir s'il y a un roulement qui est possible de mettre en place." Il conseille aux associations qui souhaitent se faire une place à la sortie des magasins de s'y prendre le plus rapidement possible pour l'année prochaine.