Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Châteaumeillant : les facteurs en grève depuis mercredi

-
Par , France Bleu Berry

La grève se poursuit au centre de distribution du courrier de Châteaumeillant, depuis mercredi à l'appel de Sud et de la CGT. Ce centre doit fermer la semaine prochaine.

Les facteurs grévistes de Châteaumeillant et leurs délégués syndicaux
Les facteurs grévistes de Châteaumeillant et leurs délégués syndicaux © Radio France - Michel Benoit

Châteaumeillant, France

Neuf des quinze facteurs doivent rejoindre un îlot de distribution, créé au Châtelet. Les autres devraient être affectés sur  St Amand-Montrond. Des facteurs qui contestent cette réorganisation mais surtout les conditions d'accueil dans le local qui leur est dédié au Châtelet, juste à côté d'un supermarché.  Pour eux, ce nouveau local ne respecte pas le code du travail : il n'y a pas de fenêtre et ça ne s'arrête pas là : " Il n'y a pas de sanitaire, dénonce Patrick, un facteur de Châteaumeillant (prénom d'emprunt) ; pour aller aux toilettes, on doit sortir et utiliser celles du supermarché à côté. Pas de lavabo non plus. Le courrier va être déchargé du camion, dehors, sous les intempéries. Il va être mouillé. Ce n'est pas possible." 

Le centre de distribution du courrier qui ferme à Châteaumeillant est pourtant assez récent. - Radio France
Le centre de distribution du courrier qui ferme à Châteaumeillant est pourtant assez récent. © Radio France - Michel Benoit

Les syndicats ont saisi l'inspection du travail : " On passe d'un bureau de 200 m2 à un local de 20 m2 sans eau courante. L'inspection du travail a relevé tous les manques, mais la direction n'en démord pas, explique Pascal Buscail, du syndicat Sud PTT, lLa poste explique que ce local n'est qu'un lieu de passage pour les facteurs et qu'elle n'est pas tenue de mettre à disposition ces équipements sanitaires. Ce n'est pas vrai ! Les facteurs viennent chaque matin prendre leur poste dans ce lieu qui est donc un lieu habituel de travail." Mais ce qui chagrine aussi les facteurs, c'est l'allongement des tournées et donc un courrier qui sera distribué plus tard : " Certaines tournées seront 1,5 fois plus longues, décrit un facteur. Vous imaginez le nombre de fois où on descend et remonte dans la voiture. A la fin de la journée, la fatigue est décuplée. Et puis il y a le temps qu'on doit passer pour répondre aux renseignements que nous demandent les clients. On ne fait pas que mettre une lettre ou un colis dans une boîte. La direction a tendance à  l'oublier. C'est très dur de faire ces tournées dans les délais." 

Le courrier de Châteaumeillant est traité par des non grévistes ou des postiers appelés en renfort - Radio France
Le courrier de Châteaumeillant est traité par des non grévistes ou des postiers appelés en renfort © Radio France - Michel Benoit

Les postiers dénoncent ce décalage dans l'organisation du travail souvent réalisée à base d'algorithme et de logiciel, ne prenant pas toujours en compte les réalités du terrain. Un exemple avec Orlane Frety, déléguée CGT : " Parfois, la construction d'un nouveau lotissement a été ignorée alors que ça rajoute dix, vingt ou trente maisons à desservir. Le temps est chronométré pour remettre un pli mais parfois ça ne tient pas compte des escaliers à monter ou de l'éloignement de la route. Quand le facteur n'arrive pas à terminer sa tournée, c'est très perturbant sur le plan psychologique." Des réorganisations qui jouent sur le moral des postiers : certains évoquent plusieurs dizaines de suicides ces dernières années. Le centre de distribution de Lignières ferme également. Un rassemblement avec les gilets jaunes est prévu samedi matin devant le centre de distribution de Châteaumeillant.

Choix de la station

France Bleu