Économie – Social

Châteaumeillant : recherche vendangeurs désespérément

Par Michel Benoît, France Bleu Berry dimanche 17 septembre 2017 à 19:00

La récolte est faible à Châteaumeillant cette année. Les vendanges se feront donc en grande partie à la main.
La récolte est faible à Châteaumeillant cette année. Les vendanges se feront donc en grande partie à la main. © Radio France - Michel Benoit

A Châteaumeillant, on recherche des vendangeurs. La récolte devrait démarrer d'ici une semaine et certains domaines n'ont pas encore trouvé tout leur personnel. D'autant que cette année 2017 est particulière. Certains vignerons vont laisser leur machine au hangar, pour faire la cueillette à la main.

C'est presque un appel au secours que lance Claire Goyer. Elle fait partie d'un collectif de huit viticulteurs. Ils ont huit hectares à vendanger et ont bien sûr sonné à Pole Emploi, fait fonctionner leur réseau, mais sur les quarante vendangeurs nécessaires, ils n'en ont rassemblé qu'une quinzaine. Plusieurs raisons à cela. Evidemment, le travail est dur physiquement et n'intéresse pas forcément grand monde. La durée du contrat (seulement trois jours cette anne) n'incite pas non plus à postuler.

Claire Goyer, viticultrice à Châteaumeillant, à la recherche de vendangeurs. - Radio France
Claire Goyer, viticultrice à Châteaumeillant, à la recherche de vendangeurs. © Radio France - Michel Benoit

Trois jours de travail seulement car cette année, le raisin est plus rare à Châteaumeillant. La faute aux gelées printanières. Moins de grappes et la main humaine sera donc plus efficace que la machine. "D'habitude, on faisait les gris à la machine, explique Claire Goyer, mais cette année, on récoltera tout à la main; Il nous faut donc du monde." Un travail payé au smic. Pour bien démarrer la journée, café et petits gâteaux vous seront offerts. Si vous êtes intéressé, vous contactez Claire Goyer au 06 63 78 01 80.(aucun hébergement n'est assuré par les viticulteurs).