Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux et Vierzon accueilleront des services délocalisés des Finances Publiques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Les villes de Châteauroux et Vierzon, qui étaient candidates, accueilleront des services "relocalisés" des Finances Publiques aujourd'hui installés en Ile-de-France ou dans les grandes métropoles. Cinquante agents et leurs familles devraient venir s'installer à Châteauroux.

A Châteauroux, façade des anciens locaux de la Banque de France où devraient s'installer le service délocalisé des Finances Publiques
A Châteauroux, façade des anciens locaux de la Banque de France où devraient s'installer le service délocalisé des Finances Publiques © Radio France - Gaëlle Fontenit

Rapprocher les administrations des citoyens : la revendication avait été exprimée pendant la crise des gilets jaunes. Alors que les services publics quittent les campagnes depuis des années, le président de la République et le Premier ministre ont souhaité "relocaliser" dans les territoires des services situés à Paris ou dans les grandes métropoles. Ce mercredi, Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics et le secrétaire d'état Olivier Dussopt, ont présidé un comité de sélection des collectivités qui accueilleront des services des finances publiques. Une première liste de 50 collectivités, parmi lesquelles Châteauroux dans l'Indre et Vierzon dans le Cher, a été établie. Des villes qui selon le ministère présentent toutes les caractéristiques recherchées. Au total, plus de 400 collectivités de 84 départements avaient postulé.

Un appel à candidatures avait été lancée en octobre dernier auprès des collectivités locales souhaitant accueillir de services de la Direction Générale  des Finances Publiques (DGFIP). Ces services sont situés aujourd'hui en Île-de-France et dans les grandes métropoles.

Châteauroux et Vierzon répondent à tous les critères de sélection

Situation sociale et économique, attractivité, qualité des solutions immobilières proposées et conditions d'accueil des agents des finances publiques, sont les critères de sélection qui avaient été retenus. Châteauroux et Vierzon semblent remplir donc toutes ces conditions ; le gouvernement a donc décider de les retenir avec 48 autres villes. D’autres communes seront sélectionnées au printemps 2020 pour une seconde vague de déconcentration. 

Quels sont les atouts de la ville qui ont séduit Bercy ? La réponse de Gil Avérous, maire de Châteauroux. Interview : Régis Hervé

Cette opération de délocalisation commencera en 2021. Dans un communiqué, le ministère des Finances précise "que les services administratifs concernés seront en charge des missions de gestion". En revanche, la nature des services concernés, leur dimensionnement et le calendrier précis, ne sont pas connus pour l'instant. Les concertations avec les représentants du personnel doivent se poursuivre. Le ministère précise que "ces opérations feront l’objet d’un accompagnement RH exemplaire afin de tenir compte des attentes des agents volontaires concernés." Le ministre Gérald Darmanin ajoute : "Les agents, sur la base du volontariat, qui peinent à se loger dans les grandes métropoles et font parfois 2 heures de transport par jour pour se rendre sur leur lieu de travail pourront bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Quant à l’administration, elle occupera des locaux moins chers que dans les grandes métropoles."

Jusqu'à 50 agents et leurs familles attendus à Châteauroux 

Selon Bercy, ce sont jusqu'à 50 agents des services de la Direction Générale des Finances Publiques de Paris ou de grandes villes, et leurs familles qui devraient s'installer à Châteauroux. Des agents qui, potentiellement pourraient venir de Paris ou sa région ; ce pourrait être aussi de nouvelles recrues affectées dans ce nouveau service. La ville et le département de l'Indre avaient très soigneusement préparé cette candidature, en vantant les nombreux atouts de Châteauroux : positionnement géographique au sud de Paris, conditions d'accueil ou encore potentiel immobilier. Pour accueillir ce service délocalisé, la municipalité a proposé dans son dossier de candidature, les anciens locaux de la Banque de France place Lafayette ; des locaux que la ville a racheté l'an dernier.

Une bonne nouvelle évidemment pour le maire de Châteauroux Gil Avérous, actuellement en campagne pour l'élection municipale, mais aussi pour François Jolivet. Dans un communiqué, le député En Marche de l'Indre estime qu'il s'agit là "d'un vrai signal pour les territoires ruraux : enfin l'Etat se déconcentre." François Jolivet en profite pour rappeler que "l'état s’est souvent malheureusement exprimé par la fermeture de ses services dans notre territoire. Décision de dissolution du régiment prise sous l’ère Nicolas Sarkozy, décision de déménagement de la Banque de France prise sous l’ère François Hollande."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu