Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : la Berrichonne Football est toujours en discussion pour trouver un repreneur, assure le club

-
Par , France Bleu Berry

L'éventuel rachat de la Berrichonne de Châteauroux par un homme d'affaires russe, comme l'évoque nos confrères de la presse écrite, a fait réagir la Berrichonne de Châteauroux. Le club assure qu'aucune décision n'a été prise pour l'instant et que des discussions se poursuivent.

Le logo de La Berrichonne de Châteauroux, sur la pelouse du stade Gaston Petit à Châteauroux (Indre), 19 septembre 2019.
Le logo de La Berrichonne de Châteauroux, sur la pelouse du stade Gaston Petit à Châteauroux (Indre), 19 septembre 2019. © Radio France - Manon Klein

Aucune décision définitive n'a été prise pour l'instant. Alors que des discussions sont en cours depuis plusieurs semaines autour du rachat de la Berrichonne de Châteauroux, le club a publié un communiqué ce samedi.

Deux semaines après le rejet de la proposition de l'entrepreneur franco-américain Ravy Truchot, on a appris, après la publication d'une enquête de nos confrères de la Nouvelle République et de So Foot, que l'ancien propriétaire du Reading FC, Anton Zingarevich, serait intéressé pour racheter le club.

Selon eux, l'homme d'affaires russe serait prêt à investir près de 8 millions d'euros dans le club berrichon de Ligue 2. Anton Zingarevitch aurait été inculpé en Russie en 2016 pour fraude aux prêts bancaires, avant de fuir aux États-Unis, ont appris nos confrères de la presse écrite.

Après la publication de cette enquête, le club de la Berri a réagi et joué la prudence. "La président de la Berrichonne de Châteauroux et son conseil d'administration sont dans une phase de discussions avec d'éventuels repreneurs du club. S'il y a une décision définitive à prendre, elle le sera par l'assemblée générale qui est souveraine", écrit le club dans un court communiqué. "Pour l'heure, la confidentialité est la règle absolue, ce qui laisse libre cours - semble-t-il - à la fantaisie", ajoute la Berri.

Après le rejet de l'offre de Ravy Truchot fin mai, le club avait expliqué avoir "une ou plusieurs offres" plus intéressantes. "Si les choses avancent dans le bon sens, ça peut aller relativement vite. Ça peut être dans les deux ou trois prochains mois effectivement", estimait Thierry Schoen, le président du club, interrogé par France Bleu Berry.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess