Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : la raclette a la cote chez les Castelroussins

-
Par , France Bleu Berry

Les premiers froids confinés poussent les Castelroussins vers les meules réconfortantes de raclette. Les fromagers de la ville tournent à plein régime et doivent prévoir les stocks pour ne pas manquer de marchandise.

Une dizaine de raclettes différentes
Une dizaine de raclettes différentes © Radio France - Cathy Kerzerho

La demande de raclette est forte cette année. Confinés, en quête de réconfort, les habitants de Châteauroux se tournent vers le fromage fondant. 

Certains n'ont pas attendu le début de la saison froide pour sortir les poêlons. "Cela fait déjà un bon mois et demi que la saison de la raclette a commencé chez nous, s'esclaffe Nicolas. Et lorsqu'il commande pour sa famille, c'est du sérieux. Je suis un gros mangeur, alors j'en prends 300 grammes pour moi, 300 pour mes deux filles et 200 pour ma femme."

Pour satisfaire les appétits, il faut répondre à la demande. La boutique Aux fromages d'Aurélie de la rue Grande de Châteauroux tourne à plein régime. "On tranche jusqu'à parfois minuit 1h du matin. D'habitude ça monte crescendo mais cette année, la demande a grimpé tout de suite. La première semaine du reconfinement, on a vendu 70 kilos de raclette", explique Aurélie. Deux fois plus qu'à la même période l'an dernier. 

Stocks nécessaires

Pour tenir le rythme, il faut du stock. La fromagère dispose d'une cave dans laquelle elle entrepose et affine 300 kilos de meules de raclette. Une réserve nécessaire, car cette année, il y en a moins. 

Les vaches ont moins produit car l'été a été long et chaud. Sur le marché de Châteauroux, les fromages Citard ont même eu quelques problèmes d'approvisionnement. "On était en rupture de reblochon et en raclette il n'y a pas les quantités voulues. Comme tout le monde s'est mis à vendre de la raclette les producteurs étaient sont saturés."

Dans le même temps, les ventes d'appareil à raclette ont quadruplé par rapport à l'an dernier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess