Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : le Black Friday en demi-teinte des commerçants du centre-ville

-
Par , France Bleu Berry

Après un premier week-end de reprise encourageant, les commerçants de Châteauroux découvrent le ventre mou du déconfinement de leurs boutiques. Et ce malgré les promotions du Black Friday, censé doper les ventes.

La boutique Cadoux Chausseur de Châteauroux a perdu 25% de son chiffre d'affaires pendant le reconfinement
La boutique Cadoux Chausseur de Châteauroux a perdu 25% de son chiffre d'affaires pendant le reconfinement © Radio France - François Chagnaud

"Maintenant le commerçant vit au jour le jour." La gérante du magasin de prêt-à-porter féminin Christine Laure a repris son activité sans se faire d'illusions. Même avec le Black Friday et ses prix cassés, le retour au travail après le déconfinement des commerces le 28 novembre 2020 se fait en demi-teinte. "Le Black Friday est moins bon que l'année dernière, on fait 20% de chiffres d'affaires en moins. De toute façon ça ne dure que deux ou trois jours. Ce dont on a besoin, c'est de la continuité", affirme Nathalie Laroche. Sans perspectives d'avenir claires, la commerçante du centre de Châteauroux a du mettre un coup d'arrêt à ses projets. Exit les travaux dans sa grande boutique.

Trop de pertes à rattraper 

Même constat quelques rues plus loin : les souliers et bottines de Cadoux Chasseur ont du mal à trouver des acheteurs au delà des fidèles et des habitués. "Pour un week-end de Black Friday c'est très calme. Les gens sont réticents, ils peinent à revenir en ville.", raconte la responsable Aurélie Jourdain. Les pertes financières à compenser sont importantes dans cette boutique : 2020, c'est 25% de chiffre d'affaires en moins. Le premier week-end de reprise a été bon, mais l'effet bénéfique s'arrête là, raisonne la patronne : "Ce qui est perdu est perdu. Ce que les gens n'ont pas consommé pendant le confinement ne sera pas compensé par leurs achats du mois de décembre". 

L'antiquaire de la rue Lescaroux Muriel Ciliento constate elle aussi que "les clients fidèles n'hésitent pas à dépenser, mais les nouveaux avancent à tâtons". Des consommateurs frileux à l'idée de remettre les pieds dans les boutiques et la main au portefeuille : un constat partagé. 

Ouverture le dimanche 

"Le consommateur doit jouer son rôle", avance l'antiquaire. Et les commerces aussi, complète-t-elle. Toutes les responsables de boutiques interrogées ouvriront les dimanches de décembre, comme les nouvelles règles sanitaires le leur permettent. "C'est intéressant pour les gens, pour les promeneurs. Il faut qu'il y ait une cohérence dans la ville, donc il faut jouer le jeu", conclut Muriel Ciliento. L'ambiance d'un Châteauroux commerçant et ouvert pour remédier à la morosité ambiante, donc. Mais l'échéance tant attendue par les commerçants reste le déconfinement, et la fin du temps des attestations de déplacement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess