Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Châteauroux : pas de vacances pour les Restos du Coeur

-
Par , France Bleu Berry

La 34éme campagne d'été de l'association créée par Coluche en 1985 est lancée depuis le printemps. Alors que 14% de la population française vit sous le seuil de pauvreté, l'activité n'est pas près de ralentir. Au centre du boulevard d'Anvaux, à Châteauroux, c'est le coup de feu.

Boulevard d'Anvaux, les Restos du Coeur accueillent plusieurs dizaines de personnes à l'année, et enregistrent régulièrement de nouvelles inscriptions.
Boulevard d'Anvaux, les Restos du Coeur accueillent plusieurs dizaines de personnes à l'année, et enregistrent régulièrement de nouvelles inscriptions. © Radio France - Matthieu Le Meur

Châteauroux, France

Fromage, lait, pain, légumes, dans le centre des Restos du coeur du boulevard d'Anvaux, les distributions s'enchaînent. «Nous servons les gens pour 15 jours, pour qu'ils tiennent jusqu'à notre réouverture le 19 août. » Stéphanie Ardelet est la responsable de ce centre, le plus grand du département de l'Indre. Chaque été, il faut mettre les bouchées doubles : « On est là pour aider les plus démunis, on apporte une aide alimentaire et une aide à la personne, on est obligés de rester ouverts. »

Pendant deux jours une trentaine de bénévoles s'occupent de plus de 100 familles. Comme Mourad, 62 ans. Bénéficiaire des Restos du Coeur depuis un an, il vient ici toutes les semaines avec Amina, son épouse. Pour manger ils n'ont pas d'autre solution : « Je suis reconnu travailleur handicapé, j'ai perdu tout espoir pour trouver un emploi », explique Mourad.

Bien plus qu'une aide alimentaire

Aujourd'hui les restos du coeur permettent à beaucoup de familles de manger sans se mettre dans le rouge. « Ah si on avait pas ça, soupire Marie-Ange. A 49 ans, elle est bénéficiaire des restos du coeur depuis 5 ans, et bénévole depuis 2 mois. Pour elle c'est bien plus qu'une simple aide alimentaire : «Le fait de ne pas dépenser dans les magasins, ça permet de régler certaines grosses factures. Moi j'ai une voiture, elle doit aller à la vidange, je peux pas l'y emmener. Si on dépense pas d'argent dans les courses, des factures comme ça peuvent aboutir. »

Les Restos du Coeur de l'Indre accueillent chaque année près de 4 000 personnes. Et actuellement ils sont toujours en recherche de personnes supplémentaires, pour renforcer leur équipe de 254 bénévoles.