Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chavegrand ouvre une brèche... sans-OGM

-
Par , France Bleu Creuse

Depuis deux mois, la laiterie de Maison Feyne fabrique des fromages garantis sans OGM. Pour l'instant, ça ne représente qu'une petite partie de sa production... mais "c'est l'avenir" assure son patron Jean-Claude Chavegrand, qui investit 2 millions d'euros pour moderniser l'outil de travail.

© Radio France - Fabien Arnet

La laiterie Chavegrand investit beaucoup d’argent pour se moderniser : près de deux millions d’euros d’ici l’an prochain, dont près d’un tiers financé par la Région et l’Europe. Les investissements concernent principalement les outils de production des fromages traditionnels, qu’ils soient de vache ou de chèvre.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Mais la fierté du patron, Jean-Claude Chavegrand, c’est un nouveau marché qui s’ouvre : les formages sans OGM.

Depuis 2 mois, Chavegrand fournit la grande distribution avec des camemberts certifiés sans OGM. Pour ça, le patron de la société a investi 300 mille euros dans ce qu’il appelle des "tanks", d’immenses citernes verticales (125 mètres cube), dans lesquelles le lait est brassé à température constante. Ces tanks sont reliés à des tuyaux, des vannes automatiques, des automates, des ordinateurs, qui amènent le lait jusque dans la grande salle de production.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Des éleveurs mieux payés

Déjà fournisseur des magasins Lidl, Chavegrand a signé un contrat avec la chaîne de grande distribution et avec une organisation professionnelle d'éleveurs laitiers pour garantir une filière sans OGM.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Chaque année, la laiterie de Maison Feyne transforme près de soixante millions de litres de lait, de vache et de chèvre, pour un chiffre d’affaires de près de cinquante millions d’euros.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

"Nous payons les éleveurs au juste prix", assure le patron. "On les paye mieux que quiconque aux alentours, à _327 euros les mille litres_. Grâce au contrat sans OGM, les éleveurs peuvent être payés 12 euros de plus. Le gros problème qu'on a, c'est qu'on collecte le lait dans un rayon de 100 kilomètres, c'est beaucoup trop, ça nous coûte trop cher."

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet
   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Chavegrand à la recherche de personnel

Le nom de Chavegrand est associé à trois sociétés : la Société Anonyme (SA) qui gère l’immobilier, lequel s’étend sur près de 2 hectares... la Société d'Exploitation (SE) qui produit les fromages... et la société de transport routier. Le tout représente 110 employés.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Mais ce n'est pas suffisant, pour le patron. "On cherche constamment du personnel. On forme sur place parce que c'est très difficile de trouver des techniciens de fromagerie. On a besoin de gens qui manutentionnent des formages, qui font de l'entretien informatique, électromécanique, des frigoristes, des techniciens de laboratoires, et des chauffeurs poids-lourd et super-lourd."

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet
   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet

Jean-Claude Chavegrand est fier de la prime Macron qu’il a octroyée à ses salariés il y a quelques semaines : 300 euros en moyenne par salarié. "On le refera si le président de la république reconduit le dispositif", ce qui semble être le cas.

   - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet
    - Radio France
© Radio France - Fabien Arnet
Choix de la station

France Bleu