Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cher : 136 millions d'euros distribués au titre du plan de relance

-
Par , France Bleu Berry

Un premier bilan du plan de relance dans le Cher : 136 millions d'euros sont déjà attribués (sur les 100 milliards annoncés par l'Etat). Cela peut paraître peu mais finalement au regard des 310.000 habitants du département, ce n'est pas si mal, et des crédits sont toujours disponibles.

Le préfet du Cher a dressé un premier bilan du plan de relance dans le département
Le préfet du Cher a dressé un premier bilan du plan de relance dans le département © Radio France - Michel Benoit

Ce plan de relance vise notamment à améliorer la compétitivité des entreprises et à favoriser la transition écologique... Les vannes restent donc ouvertes. 136 millions d'euros ont déjà été distribués distribués : les services préfectoraux sont plutôt contents. 55 % de cette enveloppe est happée par les entreprises pour investir. 4,5 millions d'euros vont par exemple à sept entreprises de l'aéronautique pour générer 47 emplois. 

Un peu moins de 100.000 euros l'emploi créé, on peut se dire que ça fait cher l'emploi. Jean-Christophe Bouvier, préfet du Cher, tient à relativiser : " 47 emplois qui vont être créés dans un secteur que l'on disait mort il y a un an et demi, c'est bien. Et je trouve plutôt enthousiasmant que des chefs d'entreprise se projettent à nouveau. " 

un jeune ambassadeur de la relance raconte son expérience, dans le Cher
un jeune ambassadeur de la relance raconte son expérience, dans le Cher © Radio France - Michel Benoit

Et c'était aussi cela le but de ce plan de relance : travailler pour l'avenir : " Ce sont notamment des aides à l'investissement pour les entreprises " rappelle Nadia Essayan, députée Modem du Cher. " On crée donc des emplois durables qui vont générer un retour pour la collectivité. Ce plan de relance permet réellement aux entreprises de moderniser leur outil de production et donc d'être plus compétitives. Certaines vont même relocaliser en France. " 

Nadai Essayan, députée modem du Cher
Nadai Essayan, députée modem du Cher © Radio France - Michel Benoit

Il faudra également veiller à ce que les emplois promis soient bien au rendez-vous. D'autant qu'il faudra ensuite que l'Etat rembourse cet argent : " On pourra rembourser ce plan de relance par toute la valeur économique que cela va générer " poursuit Nadia Essayan. " Et j'espère vraiment que la consommation va repartir, que les français vont dépenser les 140 milliards d'euros qu'ils ont épargné depuis le début de la crise. Vous vous rendez compte, c'est plus que l'argent du plan de relance." Des crédits restent disponibles notamment dans le numérique et la transition écologique :  le Cher espère atteindre les 150 millions d'euros consommés. A noter que le plan 1 jeune / 1 solution aura permis l'embauche de 1.400 jeunes dans le département et d'en accompagner environ 2.600 (statistiques des missions locales et de pole emploi confondues) vers un retour à l'emploi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess