Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Cher : nouvelle grève à la SNCF

vendredi 21 décembre 2018 à 15:18 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Des perturbations aux guichets en gare de Bourges et de Vierzon jusqu'au 7 janvier. La CGT appelle les agents à débrayer. L'amplitude d'ouverture des guichets sera donc réduite sur cette période.

La grève en gares de Bourges et de Vierzon est prévue jusqu'au 7 janvier
La grève en gares de Bourges et de Vierzon est prévue jusqu'au 7 janvier © Radio France - Michel Benoit

Cher, France

Le syndicat dénonce le manque de remplaçants pour combler les absences des personnels en vacances pour les fêtes. En gare de Bourges, il aurait fallu au moins deux renforts, explique Sylvain Pasdeloup, délégué CGT : " On doit un service de qualité à nos usagers et au conseil régional dans le cadre de la convention TER. Au lieu de cela, il manquera du monde aux guichets pour accueillir les voyageurs et certains seront fermés." Certains jours, il n'y aura qu'un agent de guichet et d'accueil à Bourges : " Ce n'est pas possible, se lamente cette gréviste, il faut au moins trois personnes pour fonctionner correctement. Le 24 décembre, ils ne seront pas nombreux, et il n'y aura qu'une personne le 25 et le 31. " 

Les guichets étaient fermés en gare de Bourges ce 21 décembre. - Radio France
Les guichets étaient fermés en gare de Bourges ce 21 décembre. © Radio France - Michel Benoit

Il n'y aura pas beaucoup de voyageurs les 25 et 31 décembre estime sans doute la direction. Et puis il y a les automates... pas suffisant pour cette gréviste : " Un automate ne fait pas tout. Il ne peut délivrer que des billets simples. Or certains voyages avec correspondance sont compliqués à monter. Même nous, on est parfois perdu. Et puis les gens viennent au guichet pour de l'information, ce que ne fait pas une machine. Et de plus en plus pour se plaindre. J'ai l'impression de faire le travail d'une assistante sociale. D'autant qu'il y a de plus en plus de retards et qu'on nous retire à nous, certaines tâches, sans doute pour se passer de nous à l'avenir. Il y a vingt ans, ce n'était pas comme ça. Désormais, on est à flux tendu pour tout et les trains sont supprimés ou retardés au moindre incident. Regardez, quand il gèle à peine, on est obligé d'en supprimer parce que le matériel n'est plus suffisamment entretenu, faute de personnel."

Reste les automates et internet pour acheter des billets. - Radio France
Reste les automates et internet pour acheter des billets. © Radio France - Michel Benoit

Autre grief, depuis le 9 décembre, il n'y a plus d'agent de quai pour le départ de certains trains. Ils garantissent pourtant la sécurité explique Sylvain Pasdeloup : " C'est de s'assurer que tout le monde est monté à bord du train, que les portes sont bien fermées et que le signal du départ est bien ouvert. C'est primordial. A l'avenir, le conducteur partira dès l'ouverture du signal sans coup de sifflet." 

Les quais de la gare de Bourges - Radio France
Les quais de la gare de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Sans parler des changements sur le Montluçon Bourges Paris avec le service d'hiver  : " Le train n'est plus direct. dans les deux sens. Il y a une correspondance en gare de Bourges. C'est moins confortable pour les voyageurs et cela peut leur poser des problèmes de correspondance pour la suite de leur voyage." La CGT réclame également l'embauche de deux agents de manoeuvre en gare de Vierzon.