Économie – Social

Cherbourg : des milliers de fonctionnaires dans la rue pour défendre le service public

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Cotentin mardi 10 octobre 2017 à 16:43

Des milliers de personnes se sont réunies devant la mairie de Cherbourg.
Des milliers de personnes se sont réunies devant la mairie de Cherbourg. © Radio France - Aurore Jarnoux

Près de 4 000 fonctionnaires, selon les syndicats, ont arpenté le centre-ville de Cherbourg ce mardi matin. Ils manifestaient contre, notamment, la suppression annoncée de 120 000 postes, le gel des salaires et la réinstauration du jour de carence. Une casse du service public selon eux.

Souffrance, ras-le-bol, colère : ce sont les mots prononcés par les fonctionnaires présents à la manifestation ce mardi matin à Cherbourg. Ils étaient 4 000 selon les syndicats à défiler dans les rues du centre-ville.

Une casse du service public

Quasiment tous les syndicats étaient représentés, de la CGT à la FSU, en passant par l'UNSA et Solidaires. Des lycéens étaient également présents dans le cortège pour défendre "leur avenir" comme ils disent.

Dans la foule, Sandrine porte sa blouse bleue de travail et une charlotte blanche sur la tête. Cette infirmière travaille au centre hospitalier public de Cherbourg et elle en a marre d'être sous-payée. "Je touche 1800 euros nets par mois et je suis Bac + 3, précise Sandrine. Avec la politique du gouvernement actuel, notre pouvoir d'achat va encore diminuer".

Les fonctionnaires sont en train de payer la dette publique" - Sandrine

Avec les 120 000 suppressions de postes annoncées, la situation ne va pas s'arranger selon Sandrine. Elle est agent territoriale à la mairie de Cherbourg. "Certains services vont être fermés et on s'attend à ce que des départs en retraite ne soient pas remplacés", explique Sandrine.

Pour Pascal, co-secrétaire départemental de la FSU et professeur d'histoire, le gouvernement veut tout simplement casser le service public. "Le message envoyé par le gouvernement, c'est qu'on pourrait transférer une partie des missions du service public vers le privé et ça, c'est intolérable", s'agace Pascal.

Aujourd'hui, les fonctionnaires préviennent : si le gouvernement ne bouge pas, ils redescendront dans la rue. D'ailleurs, à la suite de la manifestation, les syndicats ont organisé une réunion dans la salle des mariages de la mairie pour discuter des suites à donner au mouvement.