Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Cherbourg rivalise avec les plus grands ports d'Europe pour la maintenance

jeudi 24 août 2017 à 16:40 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Vous l'aurez peut-être remarqué si vous habitez Cherbourg; depuis quelques jours, un énorme navire industriel est à quai au port. Une escale technique symboliquement importante pour le port.

Le navire "Deep Energy" à quai, au port de Cherbourg.
Le navire "Deep Energy" à quai, au port de Cherbourg. © Radio France - Alexandre Moity

Cherbourg-Octeville, France

Le navire de presque 200 mètres de long, baptisé "Deep Energy" (Énergie Profonde), est un navire poseur de canalisations. Ce type de navire est utilisé pour la construction d'infrastructures sous-marines. Mais en fait, le navire ne réalise pas de travaux à Cherbourg, c'est en réalité le contraire qui se produit. Le navire est simplement là en escale technique. Mais attention ; cette nouvelle est plus importante pour le port qu'on ne le pense.

"Cherbourg serait le port au meilleur prix"

La compagnie Sea-Invest, qui gère le navire, aurait pu faire réparer son navire dans deux autres ports beaucoup plus importants, à savoir Hambourg ou même Rotterdam. Le chantier est important ; nettoyage complet, nouvelle cuisine, travaux de maintenance... et pourtant, Sea-Invest a choisi la ville manchoise comme lieu d'accueil de ce chantier. Pour Hugues Hanchard, responsable des bureaux Sea-Invest au Havre, c'est une excellente nouvelle pour les cherbourgeois. En effet, c'est la première fois qu'un navire industriel de cette envergure choisit Cherbourg comme lieu d'escale technique. Selon lui, c'est le résultat des importants travaux de dévelopement du terminal du Port de Cherbourg qui avaient justement pour but de permettre l'arrivée de ce type de navire. On peut s'attendre a plus d'arrêts de bateaux comme le "Deep Energy", puisque Cherbourg serait le port au meilleur prix qui peut les recevoir. Hugues Hanchard affirme même que maintenant, le Port de Cherbourg peut concurrencer les ports de Hambourg (3eme port d'Europe) et Rotterdam (1er port d'Europe). Le navire restera à quai jusqu'en octobre.