Économie – Social

Chez Gardet & De Bézenac, chantier de démantèlement de bateaux au Havre, agréé par Bruxelles

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 17 janvier 2017 à 18:00

Gardet & De Bézenac au Havre est l'une des 3 sociétés habilitées par l'UE pour démanteler les bateaux
Gardet & De Bézenac au Havre est l'une des 3 sociétés habilitées par l'UE pour démanteler les bateaux © Radio France - Amélie Bonté

En France, il existe trois entreprises habilitées par la commission européenne depuis décembre, pour démanteler les bateaux en toute sécurité et sans risques de pollution. L'une d'entre elles est au Havre, Gardet & De Bézenac démantèle depuis 10 ans les navires de toutes tailles.

Trois entreprises françaises habilitées à démanteler les bateaux, reconnues par la commission européenne, dont une de Seine-Maritime. Elles sont dix-huit en Europe et seulement trois en France à être sur une "liste blanche", définie fin décembre par Bruxelles, pour démanteler les navires. Une activité trés réglementée en Europe, à cause de la pollution qu'elle peut engendrer et des risques du métier alors qu'en Asie, souvent ces démantèlements de navires sont fait de manière trés approximative, voire dangereuses. La commission européenne a voulu réguler le secteur. Parmi les trois chantiers de démantèlement français, un est au Havre. Il s'agit de l'entreprise Gardet & De Bézenac, du groupe Baudelet.

150 bateaux démantelés en 10 ans au Havre

C'est par cette rampe d'accès que les bateaux sont tirés à quai - Radio France
C'est par cette rampe d'accès que les bateaux sont tirés à quai © Radio France - Amélie Bonté

Le bateau arrive chez nous, il a déjà eu un nettoyage de principe, le "toilettage de mer". Une fois la partie déchets retirés, on le hisse sur la rampe."- Yann Handtschoewercker, responsable du site au Havre

ECOUTEZ Yann Handtschoewercker, responsable du site au Havre

La pince "croco" entre en action :

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté chez Gardet & De Bézenac

Voici un bateau en morceaux, une fois démantelé - Radio France
Voici un bateau en morceaux, une fois démantelé © Radio France - Amélie Bonté

Être inscrit sur la "liste blanche" de la commission européenne permet à cette entreprise d'avoir plus de notoriété et donc de clients.

ça démontre aussi notre sérieux et la fiabilité de notre process de démantèlement qui respecte tant l'environnement que la sécurité des personnes"- Arnaud Tual, responsable des sites normands chez Baudelet

La féraille des bateaux est ensuite transférée sur des barges, qui partent avec le recycler ailleurs - Radio France
La féraille des bateaux est ensuite transférée sur des barges, qui partent avec le recycler ailleurs © Radio France - Amélie Bonté