Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chiffre du jour : 11 maisons de services au public existent en Vaucluse

mardi 9 octobre 2018 à 6:17 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

Le Vaucluse compte 11 MSAP, des maisons de services au public, qui regroupent tous les services publics du quotidien, au même endroit. Elles vous ouvrent leurs portes cette semaine.

D'autres MSAP sont en projet en Vaucluse en plus des 11 déjà existantes
D'autres MSAP sont en projet en Vaucluse en plus des 11 déjà existantes © Maxppp - Bruno Levesque

Vaucluse, France

Vous ne connaissez probablement pas la signification des MSAP, encore peu connues du grand public. Cela signifie "maisons de services au public". Le Vaucluse en compte 11, qui vous ouvrent leurs portes cette semaine. Les MSAP se développent depuis quelques années et regroupent de nombreux services comme Pôle Emploi, la Sécurité sociale, la caisse d'allocation familiales, la caisse de retraites. Bien souvent, ce sont les locaux de la Poste qui accueillent ces maisons, dans des villages, des territoires ruraux isolés

Amélioration ou recul des services publics ? 

Il y en a une à Mérindol, Sault, Sablet ou Mormoiron par exemple. Onze ont déjà vu le jour en Vaucluse et d'autres sont en projet. Elles proposent en fait un ordinateur, avec tous les sites nécessaires pour votre vie quotidienne et un agent pour vous aiguiller.  Mais certains syndicats voient ces maisons non pas comme une amélioration mais plutôt comme un recul des services publics : une fausse solution pour pallier la disparition des services de proximité. Ils estiment que les agents présents sur place ne sont pas forcément capables de répondre à toutes vos questions. Difficile en effet pour un agent de la Poste de renseigner précisément un chômeur.