Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Économie – Social

Chiffre du jour : 15% des Français ont froid chez eux

lundi 3 décembre 2018 à 6:25 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

L'hiver dernier, 15% des Français ont ressenti le froid chez eux. Se chauffer coûte cher, même si le gouvernement tente de lutter contre la précarité énergétique.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Julio PELAEZ

Alors que nous entrons de plain-pied dans le mois de décembre, 15 % des foyers français ont eu froid l'an dernier chez eux. Non pas parce qu'ils sont frileux, mais parce qu'ils n'ont pas osé augmenter leur thermostat. C'est l'Observatoire national de la précarité énergétique qui révèle ce chiffre. Ces 15% doivent faire un choix : se chauffer ou manger par exemple. Ils renoncent donc à pousser la température. Parmi eux, la plupart ont froid à cause d'une mauvaise isolation. D'autres aussi parce que leurs chauffages ne sont pas assez puissants.   

Lutter contre la précarité énergétique 

Pour inverser la tendance, le gouvernement entend lutter contre la précarité énergétique. Il existe un "chèque énergie" pour les Français les plus modestes : 200 euros versés début avril à près de six millions de foyers. C'est 50 euros de plus que l'an dernier, annoncés par Emmanuel Macron la semaine dernière dans son plan pour la transition énergétique. La même semaine, on a cependant annoncé que le prix du gaz et de l'électricité vont encore augmenter.  De son côté, le Réseau pour la transition énergétique estime que 27 millions de logements en France sont des passoires énergétiques.