Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 36 heures pour créer son entreprise à Cavaillon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Cavaillon organise ce week-end un concours destiné à des futurs chefs d'entreprise. Une dizaine d'équipes sont candidates et ont 36 heures pour prouver que leur projet tient la route. Cela permet aussi à la ville de redynamiser son centre-ville.

Cours Gambetta à Cavaillon
Cours Gambetta à Cavaillon © Radio France - Philippe Paupert

Vous connaissiez "La France a un incroyable talent". À Cavaillon, on renouvelle le genre pour "Mon centre ville à un incroyable commerce". Il s'agit, pendant 36 heures, d'un concours de futurs chefs d'entreprises, artisans, commerçants ou prestataires de service qui veulent s'installer dans le centre de Cavaillon. Une dizaine d’équipes s’affrontent pendant ce marathon.

Un test grandeur nature 

Ils sont accompagnés pour cela par des conseillers comme des commerçants locaux, des banquiers, des comptables. Ils ont une journée et demi pour un test grandeur nature. Ils investissent le local commercial et doivent prouver que le projet tient la route : est-il réalisable financièrement et techniquement, peut-il trouver des clients, tenir sur la durée ? C’est un jury d’experts qui tranche mais les consommateurs cavaillonnais sont aussi amenés à s’exprimer sur les réseaux sociaux.     

Si les projets aboutissent, cela permet à Cavaillon de trouver des occupants pour les commerces désertés, dans la rue piétonne de la République par exemple. Objectif : redynamisation de l’hyper-centre, fragilisé par le développement des zones commerciales et depuis le printemps, par les crises sanitaires et économiques. Et ce n’est pas le couvre-feu décidé pour le Vaucluse qui va faire revenir les foules. Cavaillon offrira donc 10.000 euros aux vainqueurs. La Chambre de commerce et d’industrie les accompagnera également pour lancer leurs études de marché.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess