Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Chiffre du jour : 46.000 fonctionnaires travaillent en Vaucluse

mardi 30 octobre 2018 à 6:31 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

Le Vaucluse compte environ 46.000 fonctionnaires. Mais ce chiffre va baisser dans les années à venir, puisque le gouvernement entend supprimer 50.000 postes d'ici quatre ans.

Manifestation de fonctionnaires en 2016 à Avignon
Manifestation de fonctionnaires en 2016 à Avignon © Radio France - Aurélie Lagain

Vaucluse, France

D'après les derniers chiffres collectés fin 2016 par l'INSEE, l'institut de statistique, le Vaucluse comptait précisément 46.700 fonctionnaires, soit 8% de la population vauclusienne. Parmi eux, la plus grosse partie provient de la fonction publique d'État, avec 18.000 fonctionnaires. Il s'agit des enseignants, des policiers et des agents des impôts. Puis vient la fonction publique territoriale, c'est à dire les employés municipaux et les agents du département.  Enfin, la fonction publique hospitalière avec 11.000 personnes.   

46.000 fonctionnaires, pour l'instant

Mais ce chiffre va baisser, en Vaucluse et partout en France puisqu'Emmanuel Macron et le gouvernement veulent faire fondre les effectifs de la fonction publique. Le plan prévoit notamment la suppression de 50.000 postes d'ici 2022, avec un plan de départs volontaires qui permettra de partir avec 24 mois de salaire et la possibilité de toucher le chômage. 

Le gouvernement veut aussi créer une agence de reconversion pour faciliter ces départs. Il prévoit également de développer voire de généraliser le recrutement par contrat. Autrement dit, ce serait la fin de l'emploi à vie : on pourrait être fonctionnaire pour quelques années. Il y aurait donc davantage de contractuels et moins de fonctionnaires.