Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : en 1939, la base aérienne d'Orange voit le jour

-
Par , France Bleu Vaucluse

France Bleu Vaucluse accueille ce mercredi le débat des municipales autour des six candidats à Orange. Pour l'occasion, retour sur l'histoire d'un lieu incontournable de la ville, la base aérienne 115.

Un hélicoptère Fennec sur la Base Aérienne 115 d'Orange
Un hélicoptère Fennec sur la Base Aérienne 115 d'Orange © Radio France - Philippe Paupert

Un peu d'histoire à l'occasion du quatrième débat des municipales sur France Bleu Vaucluse consacré à la ville d'Orange. En 1939, naît la base aérienne 115. Elle vient donc de fêter ses 80 ans. C'est Edouard Daladier, alors président du Conseil et député d'Orange qui l'inaugure en juillet 39. 

Nous sommes quelques semaines tout juste avant le début de la seconde guerre mondiale. Rapidement, la BA est occupée par la Luftwaffe allemande. Elle sera libérée par la Royale Air Force britannique en 1944.    

Surveiller le ciel français 

La mission principale de la BA d'Orange est celle de vigie du ciel. Depuis la base, les militaires veillent à la sécurité du ciel français de jour comme de nuit. Ils peuvent aussi porter assistance aux avions et participer à des missions de recherche et de sauvetage. Un commando parachutiste est également basé à Orange, ainsi qu'un centre de préparation de l'Armée de l'air. 

C'est aussi depuis Orange que partent des pilotes pour les Opex, les opérations extérieures, notamment au Sahel. La base s'étend sur 371 hectares, soit l'équivalent de 520 terrains de foot. Depuis les 2.400 mètres de longueur de piste, s'envolent des Mirage 2000 et des escadrons d'hélicoptère. Une vingtaine d'avions Rafale seront également opérationnels à l'horizon 2023.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu